lundi 12 mai 2014

Un homme portait le chromosome Y le plus ancien au monde

Photo: Chromosomes. Leslie Perry via Flickr CC License by.
Albert Perry, un afro-américain de Caroline du Sud décédé il y a quelques années, portait le chromosome Y le plus original du monde. Le New Scientist rapporte que les scientifiques de l’entreprise Family Tree DNA, qui séquence de l’ADN afin d’aider ses clients dans des analyses généalogiques, ont eu la surprise de ne pas réussir à situer la séquence du chromosome Y d’Albert Perry dans la lignée des chromosomes Y connus.

L’ADN de centaines de milliers de personnes a déjà été testé. La base de données ainsi créée permet de comparer les différences entre les séquences afin de les situer chronologiquement: la fréquence des mutations au cours du temps permet de connaître l’âge de telle ou telle partie d’un chromosome. D’après tous les tests effectués jusqu’ici, tous les hommes ont reçu leur chromosome Y d’un ancêtre commun, qui aurait vécu il y a 60 à 140.000 ans. Sauf Albert Perry.

Des recherches supplémentaires de Michael Hammer, généticien à l’Université d’Arizona, ont montré que la lignée mâle d’Albert Perry s’était probablement séparée de toutes les autres il y a 338.000 ans, soit 140.000 ans avant l’apparition des premiers humains modernes, d’après les plus anciens fossiles connus.

Hammer, en examinant une base de données de 6.000 chromosomes, a retrouvé des similarités dans les chromosomes Y de 11 hommes dans un village du Cameroun. Albert Perry et ces hommes auraient probablement hérité leur chromosome Y d’une lignée éteinte depuis. Une lignée du genre Homo mais d'une autre espèce que celle de l'homme moderne.

Selon Nature News, ces croisements se sont produits aussi bien en Europe, avec l'homme de Néanderthal, qu'en Afrique, avec d'autres espèces «archaïques». Sur ce continent, ces croisements auraient eu lieu il y a environ 35.000 ans.

D'après le New Scientist, des fossiles examinés en 2011 au Nigéria afficheraient des caractéristiques empruntés à la fois à l'homme moderne et à l'homme archaïque. Le village du Cameroun où Albert Perry trouve probablement ses origines est situé à la frontière avec le Nigéria et non loin du site d'Iwo Eleru, où les fossiles ont été retrouvés.



lundi 24 mars 2014

Une sirène filmée par des jeunes en Israël



Une sirène sur un rocher situé à Kiryat-Yam en Israël a été filmée par un groupe de jeunes, je vous invite à regarder la vidéo jusqu'au bout pour vous faire votre opinion.

mercredi 12 mars 2014

Découverte de l'une des dix plus grosses étoiles de notre galaxie

En utilisant les télescopes européens du VLTI des astronomes ont découvert que l'étoile HR 5171A, dans la constellation du Centaure, est l'une des dix plus grosses étoiles connues à ce jour dans notre galaxie. Avec un diamètre de 1,8 milliard de kilomètres, soit plus de 1 300 fois celui du Soleil, cette étoile est plus grande que l'orbite de Jupiter !

Suite

Une Vierge qui s'illumine à Jalhay, Belgique


On connaissait les Vierges qui pleurent, celles qui suintent de l'huile, voici maintenant celle qui s'illumine.

Le quotidien La Meuse rapporte que la Vierge en plâtre d'un couple de retraités verviétois, se trouvant dans leur cuisine, s'illumine chaque soir sans aucune raison ne soit pour l'heure trouvée.


D'aucuns y voient un miracle :" selon les habitants du coin, il n'y a aucun doute, il s'agit bien d'un miracle. "Je ne vois pas où pourrait être la supercherie", confie un riverain à nos confrères de la Meuse. "Ce n'est pas une lueur à la manière de certains produits phosphorescents. Elle s'éclaire quand on rentre dans la pièce et s'éteint quand on en sort".

Du coup, la nouvelle s'est répandue et la maison du couple est assaillie par des:" par des proches de personnes malades dans l'attente d'un miracle. "Entre 30 et 50 personnes se réunissent tous les soirs depuis près deux mois dans l'habitation de Sart-Station", indique le bourgmestre Michel Fransolet.

L'église a été informée du phénomène, l'évêché de Liège enverra un prête afin d'enquêter.

vendredi 21 février 2014

Découverte d’un nouveau type de planète: monde aquatique


Le système solaire comptait jusqu'à aujourd'hui trois sortes de planètes: les planètes telluriques ou rocheuses, à l'image de la Terre (Mercure, Vénus, Mars), les géantes gazeuses (Jupiter et Saturne) et les géantes glacées (Uranus et Neptune).

Et bien aujourd'hui, nous pouvons en ajouter une nouvelle avec cette annonce d'astrophysiciens qui ont confirmé mardi la découverte d'un nouveau type de planète située hors de notre système solaire, principalement composée d'eau et entourée d'une atmosphère épaisse et humide.
   
Ces astrophysiciens ont basé leurs conclusions sur l'examen des données de l'exoplanète GJ1214b, découverte en 2009 par le téléscope de la NASA Hubble.  
Le centre d'astrophysique Harvard-Smithsonian (CFA), a démontré qu'il s'agissait d'un monde aquatique enveloppé d'une atmosphère épaisse et chaude.

Le diamètre de cette "super-Terre", située seulement à 40 années lumière de la Terre dans la direction de la constellation Ophiuchus, est 2,7 fois celui de la Terre, et elle pèse sept fois le poids de la Terre.

Elle orbite autour de son étoile rouge naine à 2 millions de km, et sa température serait de 232° Celsius (450 degrés Farenheit), selon les chercheurs.
   
Sa densité est moitié moins importante que celle de la Terre, ce qui suggère qu'elle a plus d'eau que la Terre et moins de roche.



mercredi 19 février 2014

Après l'apocalypse maya voici venir Ragnarok, la fin du monde des vikings


Selon les experts, le compte à rebours du Ragnarok a commencé avec seulement 99 jours jusqu'à la fin du monde le 22 février 2014. 

Un son de corne sur un toit dans la ville de York a annoncé le début du compte à rebours. La corne appartenait au dieu nordique Heimdall qui selon la croyance soufflait dedans pour avertir les gens de leur mort imminente. 

Selon la mythologie nordique, le dieu Odin sera tué par le loup Fenrir et tous les autres dieux créateurs tomberons. Le monde sera alors récrée de nouveau et sera repeuplé par deux humains. 

Selon un poème prophétique, au cours de la fin du monde, les rayons du Soleil deviendrons noirs et le climat deviendra traître. « Les fréres vont se battre et s'entre-tuer, les filles vont déshonorer leurs parents. ce sera une rude époque dans le monde, la prostitution sévira, ce sera l'âge de la hache et de l'épée, les protections seront anéanties, ce sera un âge de vent, un âge de loup, avant que le monde ne baisse la tête. Aucun homme n'aura pitié de l'autre. Ragnarok verra l'humanité anéantie à l'exception de deux personnes, qui vont repeupler la Terre. » 

Les experts du Centre Viking de Jorvik déclarent que la fin du monde coïncidera avec le grand final du 30ème Festival Viking de Jorvik à York. 

Danielle Daglan le directeur du festival, a déclaré : « Ragnarok est l'emblème ultime de la mythologie Viking, les dieux tombent et meurent, c'est donc vraiment un événement qui ne devrait pas être sous-estimé ».

« Dans les deux dernières années, nous avons eu les prédictions de l'apocalypse maya qui se déroula sans incidents, et de nombreuses autres dates où la fin du monde ont étés annoncées dans par des voyants, des diseurs de bonne aventure, mais le bruit de la corne est peut-être le meilleur indicateur que la version Viking de la fin du monde va vraiment avoir lieu le 22 Février de l'année prochaine. »

Le festival se déroulera entre le 15 et le 23 Février dans divers endroit

mardi 11 février 2014

Première analyse de l'ADN du crâne allongé de Paracas révélée, avec des résultats incroyables

Première analyse de l'ADN du crâne allongé de Paracas révélée, avec des résultats incroyables


Paracas est une péninsule désertique située dans la Province de Pisco dans la région de l'Inca, sur la côte sud du Pérou. C'est ici qu'un archéologue péruvien, Julio Tello, a fait une découverte étonnante en 1928 - un cimetière contenant des tombes remplies avec les restes de personnes avec des crânes allongés - une des découvertes les plus complexes et importantes trouvées n'importe où dans le monde. 


Les "crânes de Paracas' 


Au total, Tello a trouvé plus de 300 de ces crânes allongés, qui sont censés remonter à environ 3 000 ans. Une analyse de l'ADN a maintenant été réalisée sur l'un des crânes et Brien Foerster expert a publié des informations préliminaires concernant ces crânes énigmatiques. 

Il est bien connu que la plupart des cas d'allongement du crâne est le résultat de la déformation crânienne, technique d'aplatissement de la tête, dont le crâne est délibérément déformé en appliquant une force contraignante sur une longue période de temps. 

Il est habituellement réalisé en liant la tête entre deux morceaux de bois. 

Cependant, alors que la déformation crânienne modifie la forme du crâne


Les crânes de Paracas, sont différents 

Le volume crânien est jusqu'à 25 % plus grand et plus lourd que les crânes humains classiques, ce qui signifie qu'ils ne pourraient pas avoir été intentionnellement déformés par le biais de liaison/aplatissement de la tête de 60 %. 

Ils contiennent également une seule plaque pariétale, plutôt que deux. 

Le fait que les caractéristiques de ces crânes ne soient pas le résultat de la déformation crânienne signifie que la cause de l'allongement reste un mystère toujours pas élucidé. 

M. Juan Navarro, propriétaire et directeur du musée local d'histoire de Paracas, qui abrite une collection de 35 des crânes de Paracas, a autorisé le prélèvement d'échantillons de 5 des crânes. 

Les échantillons étaient constitués de cheveux, y compris les racines, une dent, des os de crâne et de la peau, et ce processus a été soigneusement documenté par des photos et des vidéos. 

Des échantillons de trois crânes ont été envoyés à l'analyse, bien que le généticien n'a pas eu connaissance sur ce qu'il devait rechercher, pour ne pas créer des idées préconçues. 

Les résultats de l'analyse de l'ADN de l'un des crânes sont maintenant de retour, et Brien Foerster, auteur de plus de dix livres et expert sur les crânes allongés d'Amérique du Sud, vient de dévoiler les résultats préliminaires de l'analyse. 


La conclusion est sans appel 

L'ADN mitochondrial présente des mutations inconnues sur n'importe quel homme, primate ou animaux connus à ce jour. 

Mais quelques fragments, séquencés de cet échantillon indiquent que si ces mutations persistent, nous avons à faire à une nouvelle créature humanoïde, très éloignée de l'Homo sapiens, les Néandertaliens et les Denisovans. 

Les implications sont évidemment énormes. « Je ne suis pas sûr qu'il rentre même dans l'arbre évolutionnaire connu, » a écrit le généticien. Il a ajouté que si les individus de Paracas étaient si biologiquement différents, ils n'auraient pas pu se croiser avec les humains. 

Le résultat de cette analyse est la première phase de nombreuses phases d'analyses qui doivent avoir lieu.