dimanche 30 septembre 2012

De l'esclavagisme et du sabotage chez les fourmis


Les fourmis Protomognathus americanus lancent des raids pour réduire d'autres espèces en esclavage. Celles-ci les servent docilement jusqu'à ce que, dans certains cas, elles se mettent à commettre de véritables actes de sabotage via l'exécution des nymphes des esclavagistes. Cela permet d'affaiblir leur colonie et donc de diminuer le nombre de raids dans le futur.

Si les fourmis pouvaient chanter, elles entonneraient l'Internationale et le chant des partisans. La moitié des espèces animales ont beau être des parasites, certaines poussent le bouchon un peu trop loin et leurs victimes ne se laissent plus faire. Susanne Foitzik de l'université Gutenberg de Mayence, en Allemagne, a ainsi observé dès 2009 l'existence incroyable d'esclavagisme, de révolte et de sabotage chez certaines espèces de fourmis américaines. Elle a depuis étudié le phénomène et réuni une équipe internationale dont les travaux sont publiés dans la revue Evolutionary ecology.

Les fourmis du genre Protomognathus americanus lancent régulièrement des raids sur les colonies d'autres espèces de fourmis comme les Temnothorax longispinosus. Lors de ces assauts elles tuent tous les adultes qu'elles trouvent et ramènent ensuite les œufs des vaincus dans leur propre colonie. Lorsque les captifs atteignent leur forme adulte, ils se mettent alors à s'occuper des couvées de leurs kidnappeurs et à nourrir leurs maitres. Ceux-ci ciblent tout particulièrement les espèces dont les ouvrières sont soigneuses et efficaces. Comme les esclaves sont plus petites que les esclavagistes, elles ne peuvent pas s'en prendre directement à leurs oppresseurs.

Des signaux chimiques déclenchent les attaques

Mais il y a une faille dans ce système : le moment où les petits Protomognathus americanus passent au stade de nymphe. "Il est probable qu'au début les esclaves ne comprennent pas que les larves appartiennent à une autre espèce, explique Susanne Foitzik. Les nymphes, qui ressemblent déjà à des fourmis, portent des signaux chimiques sur leur cuticule [couche protectrice] qui sont apparemment détectables. Nous avons pu montrer qu'une grande proportion des nymphes d'esclavagistes sont tuées par les ouvrières esclaves."

Les nymphes sont dépourvues de cocon et ne peuvent ni se déplacer, ni se défendre. Elles sont donc totalement à la merci des esclaves nourrices qui peuvent aisément les mettre en pièces. Alors que 95% des couvées survivent jusqu'à ce stade, seules 27% le dépassent dans les colonies de Virginie Occidentale. Ce pourcentage remonte à 49% à New-York et à 58% dans l'Ohio. Même si les attaques ne sont pas systématiques, on reste bien en dessous du taux de survie normal en absence d'esclaves qui est de 85%. Du sabotage pour aider les voisins

"Les ouvrières en esclavage ne profitent pas directement de ces meurtres car elles ne se reproduisent pas, ajoute Susanne Foitzik. Mais, grâce à l'assassinat de la progéniture des esclavagistes, leurs congénères des alentours, qui peuvent très bien être leurs sœurs, bénéficient indirectement de meilleures chances de survie. Les colonies d'esclavagistes affaiblies par ces rebellions d'esclaves croissent moins vite, ce qui mène à des raids moins fréquents et moins destructeurs."

mercredi 26 septembre 2012

Un nouveau prétendant pour le titre de la deuxième Terre a été annoncé


Un nouveau prétendant pour le titre de la deuxième Terre est entré dans la liste des exoplanètes qui pourraient abriter la vie à leur surface. La nouvelle super-Terre Gliese 163c est située sur le bord intérieure d'une zone habitable de la naine rouge Gliese 163, et il est susceptible d'avoir de l'eau liquide à la surface.

Cette exoplanète a été découverte par les astronomes qui travaillent à l'Observatoire de La Silla au Chili. La masse de la nouvelle planète est de 6,9 fois plus de celle de la Terre, Gliese 163c tourne autour de son astre pendant 26 jours.

L'ensemble du système planétaire est situé à une distance de 49 années lumière de la Terre dans le sens de la constellation la Dorade.


dimanche 23 septembre 2012

Jésus de Nazareth Le Grand Consolateur du Dr Bernard Plouvier


« Cette destinée humaine, cette aventure qui finit si tristement est singulièrement à méditer en notre époque matérialiste de déréliction, de consumérisme et de naïveté dans la propagande officielle confinant à la bêtise »

Entretien avec le Dr Bernard Plouvier, auteur de Jésus de Nazareth Le Grand Consolateur (éditions de L’Æncre) (propos recueillis par Fabrice Dutilleul)

L’enseignement de Jésus de Nazareth parut révolutionnaire à son époque. Était-il absolument original ?

Pas tout à fait. En son temps, soit 13 siècles avant la naissance de Jésus et un siècle avant l’Exode des Hébreux mené par Osarseph-Moïse, Akhenaton avait révélé un Dieu unique, père de l’Humanité. Moïse a capté l’idée monothéiste, mais a fait de son Dieu une essence sectaire, irritable, inspirant à ses ouailles des pratiques racistes et de multiples génocides, que l’Ancien Testament étale sans vergogne. À l’époque de Jésus, le souvenir d’Akhenaton était encore perceptible en Égypte, ayant été ravivé par les écrits de l’historien Manéthon, trois siècles plus tôt. En revanche, la notion d’un Dieu d’amour, père de l’ensemble de l’Humanité contredisait absolument les fondements de la religion juive, ethnocentrée.

Qui a condamné Jésus de Nazareth et pourquoi ?

Le sanhédrin de Judée l’a condamné à mort pour deux « sacrilèges ». Il avait parlé du Dieu des Juifs aux Goyim, contrevenant à un interdit de Moïse, et, en fin de procès, répondant à une question du grand prêtre, il avait déclaré être le Messie attendu depuis trois siècles par les Juifs pieux.

Le préfet de Judée n’a fait qu’entériner le jugement et autoriser son exécution, non sans avoir tenté de gracier Jésus à trois reprises, si l’on en croit le récit d’un témoin auditif et oculaire, l’apôtre Jean (que la rédaction de son Évangile ait suivi de quelques dizaines d’années l’enseignement oral – qu’il donnait à ses propres disciples en la ville d’Éphèse ou ailleurs en Asie Mineure – n’est d’aucune importance quoi qu’en disent les contempteurs du christianisme, d’autant que l’on ignore si, avant la rédaction définitive du texte évangélique, n’ont pas existé diverses versions écrites, aujourd’hui perdues ou inaccessibles). Même à un athée, le débat sur l’historicité de la personne de Jésus paraît une insulte au bon sens.

La chronologie de la Semaine Sainte adoptée dans ce livre, conformément aux usages esséniens et à la pratique juridique juive de l’époque, est très différente de la conception classique.

Peut-on parler de « religion judéo-chrétienne » ?

Sûrement pas. Le Dieu de Jésus, Dieu de parfait amour, père de l’Humanité (ce qui implique la fraternité des humains, soit un message d’essence antiraciste), n’a rien de commun avec le Yawhé de Moïse, réservant ses faveurs (et quelques colères) à son seul « peuple élu », qui a entre autres devoirs celui de préserver « sa pureté raciale », les copulations entre Juifs et non-Juifs (les Goyim) étant formellement prohibées. Les mariages mixtes et les enfants issus de ces unions étaient considérés par les Juifs racistes comme autant de « souillures » pour le peuple d’Israël (consulter les livres d’Esdras et de Néhémie et divers autres, non repris par les Bibles juive et chrétienne).

De la même façon, le Juif ne devait ni manger, ni boire en compagnie de Goyim et ne devait pas les fréquenter en dehors de ses exigences professionnels.

Encore de nos jours, pour un puriste, n’est Juif que celui dont le père et la mère sont juifs. La tradition rabbinique, née au IIe siècle de notre ère, est moins exigeante : seule compte l’origine de la mère pour déterminer l’appartenance ou la non-appartenance au peuple juif… Les rabbins de l’école de Jabneh étaient gens méfiants, voire sexistes, estimant que le véritable père d’un enfant n’est pas toujours celui qui est désigné par l’état-civil.

Que vous inspire l’histoire de Jésus de Nazareth après l’avoir étudiée avec autant de passion ?

Même pour un athée, elle est celle du plus beau, moralement et spirituellement, des fils des hommes, toutes époques et races confondues. Cette destinée humaine, cette aventure qui finit si tristement est singulièrement à méditer en notre époque matérialiste de déréliction, de consumérisme et de naïveté dans la propagande officielle confinant à la bêtise.

Jésus de Nazareth Le Grand Consolateur, éditions L’Æncre, collection « Patrimoine des religions », à nouveau siècle, nouveaux enjeux, dirigée par Philippe Randa, 406 pages, 31 euros


BON DE COMMANDE 


Je souhaite commander : 

… ex. Jésus de Nazareth Le Grand Consolateur au prix de 31 euros. 

Les autres livres disponibes du Dr Plouvier 

… ex. Le XXIe siècle et la tentation cosmopolite au prix de 35 euros. 
… ex. Réflexions sur le Pouvoir (21 euros). 
… ex. L’Affaire Galilée (21 euros). 
… ex. La ténébreuse affaire Dreyfus - tome 1 (31 euros). 
… ex. La ténébreuse affaire Dreyfus - tome 2 (35 euros). 

Frais postaux France et Union européenne : 5 euros (1 livre)/6 euros (2 livres)/7 euros (3 livres ou plus)

Autres destinations : 10 euros (1 livre)/15 euros (2 livres)/20 euros (3 livres ou plus)

Règlement à l’ordre de Francephi.
Nom : ..............………................
Prénom : ..............…................
Adresse : ..............…..................................................
..............…............................................................…...
..............…..............................…..............................….
..............…..............................…..............................….
Code Postal : .............………........
Ville : .............………........
Téléphone : .............….…………….………........……
Adresse internet : .............………...............……


à renvoyer à : Francephi diffusion - Boite 37 - 16 bis rue d’Odessa - 75014 Paris - Tél. 09 52 95 13 34 - Fax. 09 57 95 13 34 – Mél. diffusion@francephi.com
Commande par internet (paiement sécurisé par carte bancaire ou paypal) sur notre site www.francephi.com.

A l'origine de l'homme : les Khoe et les San




La plus ancienne diversification génétique humaine remonte à 100.000 ans La plus ancienne diversification génétique dans l'histoire de l'humanité remonte à environ 100.000 ans, bien avant que les ancêtres de l'homme moderne n'émigrent d'Afrique, selon une étude qui donne un nouvel éclairage sur les origines potentielles de l'homme moderne.

Cette recherche, parue dans la revue américaine Science du 21 septembre, a été menée avec 220 membres de groupes autochtones sud-africains, les Khoe et les San. Elle a permis d'analyser 2,3 millions de variations génétiques par personne, un nombre sans précédent.

Cette analyse génétique indiquerait notamment que le berceau de l'homme moderne ne se concentrerait pas seulement en Afrique de l'Est, comme le laissent penser les archives archéologiques, mais aurait des origines plus diverses sur le continent africain, ont expliqué ces chercheurs.

En s'appuyant sur ces données génétiques et d'autres statistiques nous ne trouvons pas d'images cohérentes pointant sur l'est de l'Afrique, a expliqué lors d'une conférence de presse Mattias Jakobsson de l'Université Uppsala en Suède, un des principaux auteurs de cette recherche.

En fait ce sont différentes parties de l'Afrique qui sont apparues pour avoir été potentiellement l'origine de l'homme anatomiquement moderne, a-t-il dit. ette analyse génétique a aussi révélé que les populations San originaires de Namibie et d'Angola se sont séparées des peuplades Khoe et San vivant en Afrique du sud il y a 25.000 à 40.000 ans.


samedi 22 septembre 2012

OGM - les pouvoirs publics savaient depuis plus de dix ans



En fait, un chercheur britannique nommé Arpad Pusztai avait déjà prouvé la nocivité des OGM il y a plus de dix ans ! Ce qui lui avait valu d’énormes ennuis. Voici les preuves :


Cela prouve aussi qu’en fait les pouvoirs publics savaient depuis longtemps. Mais ils ont été achetés par Monsanto qui a fait dénigrer Arpad Pusztai par des scientifiques achetés eux aussi et devenus par là même des spécialistes du mensonge d’État. Monsanto qui vient de réussir à faire interdire le chlorate de soude, qui est le meilleur et le moins cher des désherbants totaux, afin d’imposer ses produits sur le marché.

Note :
Le 20 septembre 2012 à 4h du matin, heure française, l’article sur Arpad Pusztai du Wikipedia français ne parle pas de ses travaux sur les OGM. Ils disent : « Pendant les années 1963-1999 il travaille au Rowett Research Institute à Aberdeen en Écosse ». Mais ils oublient de dire, dans leur article principal sur ce scientifique, la raison de l’arrêt de ses travaux en 1999 :

Par contre ils ont une ébauche d’article sur l’affaire Pusztai : http://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Pusztai

Extrait : « En 1998, Árpád Pusztai, chercheur à l’institut de recherches Rowett, annonce publiquement, lors d’une interview à la télévision, que la consommation de ces pommes de terre OGM par des rats provoque une dépression de leur système immunitaire et un retard de croissance. Cette émission provoque un scandale dans les médias, à la suite de quoi il est suspendu de ses fonctions à l’institut Rowett ». L’article du wikipedia anglais parle de l’affaire Pusztai dans l’article principal le concernant :

Et possède aussi un article sur l’affaire Pusztai :

Une étude indépendante Russe publiée en 2006 montrait que la progéniture des rates nourries aux OGM était gravement affectée




Le taux de mortalité des nouveaux nés chez les rats est six fois plus élevé quand la mère a été nourrie avec un régime de soja modifié


​​​​De nouvelles recherches suggèrent que les femmes qui mangent des aliments génétiquement modifiés pendant la grossesse risquent de mettre en danger leurs bébés à naître.

​​​​L'étude, réalisée par une chercheuse à l'Académie des Sciences de Russie, a constaté que plus de la moitié de la progéniture des rates nourries au soja modifié est morte dans les trois premières semaines de vie, six fois plus nombreuse que celle née de mères ayant une alimentation normale. Elle était aussi six fois plus nombreuse à avoir un poids gravement insuffisant.

​​​​La recherche, qui est en cours de préparation pour publication, n'est que l'une d'un groupe d'études récentes qui ont relancé la peur que l'alimentation génétiquement modifiée endommage la santé humaine. Une recherche italienne a constaté que le soja modifié affectait le foie et le pancréas des souris. L'Australie a dû abandonner une tentative d'une durée de dix ans pour développer des pois modifiés quand l'étude a révélé qu'ils provoquaient des dommages aux poumons.

​​​​Et en mai dernier, ce journal-ci révélait un rapport secret du géant de la biotechnologie Monsanto, qui montrait que les rats nourris avec un régime alimentaire riche en OGM de maïs avaient les reins plus petits et un nombre plus grand de globules sanguins -- ce qui suggère de possibles dommages au système immunitaire --, que ceux qui mangeait de manière similaire de la nourriture conventionnelle.

​​​​L'Organisation de la Nourriture et de l'Agriculture des Nations Unies tenait un atelier sur la sécurité des aliments génétiquement modifiés à son siège de Rome à la fin de l'année dernière. L'atelier s'adressait aux scientifiques dont les recherches suscitaient de l'inquiétude sur les dangers de santé. Mais l'Organisation Mondiale du Commerce est attendue le mois prochain en soutien d'une tentative de l'administration Bush pour forcer les pays européens à accepter les aliments génétiquement modifiés [c'était en 2006, NDT].

​​​​La recherche russes menace d'avoir un effet explosif sur l'opinion publique déjà hostile. Effectuée par la Dr Irina Ermakova, à l'Institut Supérieur de l'Activité Nerveuse et de Neurophysiologie de l'Académie des Sciences Russe, c'est certainement la première à examiner les effets des aliments génétiquement modifiés sur la progéniture à naître. ​​​​La scientifique a rajouté de la farine de haricots de soja génétiquement modifiés -- produits par Monsanto pour résister à son pesticide Roundup -- à la nourriture des femelles, commençant deux semaines avant la conception, continuant pendant la grossesse, l'accouchement et l'allaitement. D'autres rates ont reçu du soja naturel, et un troisième groupe n'a pas du tout reçu de soja.

​​​​Elle a trouvé que 36% des jeunes des rates nourries au soja modifié avaient un poids gravement insuffisant, comparés aux 6% de la progéniture des autres groupes. Plus alarmant encore, un atterrant 55,6% de ceux nés des mères au régime OGM ont péri trois semaines après la naissance, comparés aux 9% de la progéniture de celles nourries au soja naturel, et aux 6,8% des jeunes de celles nourries sans soja.

​​​​« La morphologie et la biochimie des structures des rats sont très semblables à celles des hommes, ce qui rend les résultats très inquiétants, » a déclaré la Dr Ermakova. « Cela indique un risque pour les mères et leurs bébés. »

​​​​Les écologistes disent que bien que les résultats sont préliminaires, ils sont potentiellement si graves qu'ils doivent être poursuivis. L'Académie de Médecine Environnementale US a demandé à l'Institut de la Santé US de sponsoriser immédiatement un examen indépendant de contrôle de longue durée.

​​​​Le soja de Monsanto est largement consommés par les étasuniens. Il y a peu ou aucune récolte OGM dans les aliments britanniques, bien qu'on en importe pour nourrir les animaux d'élevage pour la viande.

​​​​Tony Coombes, directeur des affaires générales de Monsanto au Royaume-Uni, a déclaré: « Le poids écrasant des preuves publiées, soumises à un comité de relecture, des études scientifiques menées indépendamment, démontrent que le soja Roundup Ready peut être consommé sans danger par les rats, ainsi que par toutes les autres espèces animales étudiées . »

​​​​ Ce que l'expérience a trouvé

​​​​Les scientifiques russes ont rajouté de la farine de soja GM à l'alimentation des rates, deux semaines avant l'accouplement, et ont continué cette alimentation pendant la grossesse, l'accouchement et l'allaitement. D'autres rates ont reçu du soja naturel ou pas du tout de soja. Six fois plus de la progéniture des rates nourries au soja avait une grave insuffisance pondérale par rapport à celle née des rates nourries avec un régime normal. En trois semaines, 55,6% des jeunes des mère nourries au soja modifié étaient morts, contre 9% de la progéniture de celles nourris au soja conventionnel.

Common Dreams, par Geoffrey Lean, le 8 janvier 2006 

Traduction de Pétrus Lombard

vendredi 21 septembre 2012

Ingrédients stérilisants secrets dans de nombreux vaccins



Qu'ont en commun le polysorbate 80 et l’octoxynol 10 ? Ils rendent tous les deux stériles et tous deux sont présents dans de nombreux vaccins.

Selon Information de santé pour la grossesse du California Teratogen Information Line Service (CITS), il existe de nombreux facteurs capables de rendre l’homme stérile et, près de la moitié de la totalité des cas d'infertilité étant dus à l'homme, il est important de bien en étudier les causes.

Des études antérieures ont montré que les radiations et les rayonnements électromagnétiques des téléphones cellulaires et des ordinateurs sont reliées à l'infertilité ou à la sous-fertilité, aussi bien que des produits chimiques, les métaux lourds et les solvants, la chaleur et la pression (comme avec les bains chauds et des sous-vêtements serrés), la pollution environnementale, le tabagisme et les maladies sexuellement transmissibles.

Mais, dans leur récapitulatif des différentes causes de l'infertilité, ils en ont oublié une : les vaccins.

La fécondité a rapidement chuté depuis les années 1950 dans tous les pays du monde, et le début du changement a coïncidé avec l’introduction des premiers programmes de vaccination de masse. Par exemple, au Royaume-Uni, en 1947, une campagne de vaccination DTC (diphtérie, tétanos, coqueluche) de masse a été introduite, et, en 1958, les premiers vaccins contre la polio et la diphtérie ont été lancés à grande échelle pour toute personne de moins de 15 ans.

Spermicide dans les vaccins

Les vaccins contiennent de nombreux ingrédients potentiellement nuisibles pour la fertilité. Ce sont les détergents, comme le Triton X-100, aussi connu sous le nom d’octoxynol 10, un spermicide connu utilisé dans des expériences visant à « dépouiller » le sperme [de ses spermatozoïdes], de sorte qu'il ne soit plus capable de féconder l’ovule. En 1977, dans une étude du Journal of Reproduction and Fertility, le triton X-100 a été cité dans le tableau des « spermicides les plus puissants », produisant 100% de dégradation du sperme humain, avec les dosages nécessaires à cet effet.

L’octoxynol 10 (triton X-100) est inclus dans des vaccins. La fiche d’information du vaccin Fluarix indique : « Le Fluarix (vaccin contre le virus de la grippe) ne contient pas de thimérosal. Chaque dose de 0,5 mL contient aussi de l’octoxynol-10 (triton X-100) et du polysorbate 80 (tween 80). »

L’octoxynol 9 (ou 10) contient en général des traces toxiques d'oxyde d'éthylène, de dioxane, de phénols C9 ou d’éther de glycol.

Les détergents et les émulsifiants favorisent les tumeurs et amènent les cellules à fuir ou exploser en diluant leur membrane, aucun mécanisme ne contrôlant cette activité destructive. Du fait précisément de leur capacité à briser les cellules, les détergents sont largement utilisés dans la recherche sur les cellules, afin de les ouvrir pour favoriser l’analyse. Cela imite de façon catastrophique le complexe d’attaque membranaire.

On les trouve aussi dans d'autres vaccins contre la grippe, tels que les vaccins Pandemrix et Vaxigrip.

Le polysorbate 80 provoque l’infertilité

Un autre ingrédient problématique, le polysorbate 80 (aussi connu sous le nom de tween 80), se trouve dans de nombreux vaccins, notamment le Pediacel, un vaccin cinq-en-un administré aux nourrissons, et dans le vaccin Gardasil contre le VPH. Le polysorbate 80 est un agent connu pour provoquer la stérilité chez le rat. Il crée des altérations du vagin et de l'utérus, des déformations des ovaires et des follicules ovariens dégénératifs, et cela nuit à la capacité de reproduction du rat.

Chose intéressante, c’est aussi un émulsifiant utilisé dans des marques populaires de crèmes glacées.

Certains professionnels de la santé affirment qu'il est constaté provoquer l'infertilité uniquement chez le rat, pas chez l’Homme, mais la piqûre contraceptive Depo-Provera contient aussi du polysorbate 80, et il a été ajouté aux injections contraceptives expérimentales pour animaux, car c’est l’un des ingrédients de stérilisation parfaits.

Les ratons femelles qui, 4 à 7 jours après la naissance, ont reçu une injection de polysorbate 80, avaient des altérations du vagin et de la muqueuse de l'utérus, des changements hormonaux, des difformités ovariennes et des follicules ovariens dégénératifs [qui se dégradent].

Selon l'Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle, qui fait partie de l'Organisation des Nations Unies, des scientifiques de l'organisation développent, précisément en tant que méthode de contraception, des vaccins pour nuire à la fertilité. Un ingrédient suggéré pour le vaccin est le polysorbate 80 (également connu sous le nom de tween 80). Comme il s'agit d'un ingrédient privilégié, les scientifiques sont manifestement conscients de sa capacité à provoquer l'infertilité.

Syndrome de la guerre du Golfe, victimes d’infertilité

Le squalène (huile de foie de requin) est utilisé dans les vaccins contre la grippe H1N1, le VPH et le bacille du charbon, ainsi que d'autres, comme adjuvant pour faire que le vacciné produise plus d'anticorps et aussi pour disperser le vaccin, de sorte de faire plus pour moins d'argent.

Il a été impliqué dans des dysfonctionnements immunitaires dévastateurs chez les soldats qui souffraient du syndrome de la guerre du Golfe, beaucoup d'entre étant revenus du Golfe avec des problèmes d'infertilité. Noreen Maconochie, Rebecca Simmons et ses collègues de la London School of Hygiene and Tropical Medicine, ont fait un sondage par la poste et ont découvert que 2,5% des hommes qui avaient été dans le Golfe ne parvenaient pas à faire tomber leur femme enceinte, contre 1,7% des hommes qui n'avaient pas été dans le Golfe. En outre, chez 3,4% des autres, la femme avait fait une fausse couche. Les soldats en Zunie étaient si préoccupés par le programme de vaccination militaire qui les rend stériles qu'ils congelaient leur sperme avant d'avoir eu tous les vaccins.

Ensemble, le polysorbate 80 et le squalène sont des agents stérilisants parfaits

Loin d'être de simples rapports anecdotiques, les scientifiques sont conscients que la recette idéale pour stériliser est le polysorbate 80 et l'huile de squalène ensemble, comme ils l’ont démontré dans ce brevet de vaccin contraceptif pour animaux :

« Dans son expression privilégiée, le vaccin comprend de l'huile, de préférence une huile biodégradable telle que l'huile de squalène. Généralement, le vaccin est préparé à partir d'un adjuvant concentré contenant de la lécithine dans de l'huile de squalène. La solution aqueuse de glycoprotéine est typiquement une solution saline tamponnée au phosphate (PBS), et contient en outre de préférence du tween 80. »

C'est exactement ce que certains vaccins contiennent. En fait, le Vaccine Adverse Events Reporting System [réseau de signalement des effets indésirables des vaccins] liste sur 25 pages des adolescentes et des femmes ayant eu une fausse couche après l'injection de Gardasil pendant la grossesse, et ce n'est que pour un seul type de vaccin.

Dans ces conditions, si vous envisagez un vaccin pour vous ou votre enfant, ne le faites pas en cas de grossesse dans les trois mois qui suivent la vaccination et évitez tout vaccin contenant du polysorbate 80, de l’octoxynol 10 (Triton X-100) ou du squalène (connu sous le nom d’adjuvant AS04).

Sources


Traduction copyleft de Pétrus Lombard

mercredi 19 septembre 2012

EXCLUSIF. Oui, les OGM sont des poisons !


Des chercheurs français ont étudié secrètement, pendant deux ans, 200 rats nourris au maïs transgénique. Tumeurs, pathologies lourdes… une hécatombe. Et une bombe pour l'industrie OGM.

C’est une véritable bombe que lance, ce 19 septembre à 15 heures, la très sérieuse revue américaine "Food and Chemical Toxicology" - une référence en matière de toxicologie alimentaire - en publiant les résultats de l’expérimentation menée par l’équipe du français Gilles-Eric Séralini, professeur de biologie moléculaire à l'université de Caen. Une bombe à fragmentation : scientifique, sanitaire, politique et industrielle. Elle pulvérise en effet une vérité officielle : l’innocuité du maïs génétiquement modifié.

Lourdement toxique et souvent mortel

Même à faible dose, l’OGM étudié se révèle lourdement toxique et souvent mortel pour des rats. A tel point que, s’il s’agissait d’un médicament, il devrait être suspendu séance tenante dans l’attente de nouvelles investigations. Car c’est ce même OGM que l’on retrouve dans nos assiettes, à travers la viande, les œufs ou le lait.

En 2006, c’est comme un véritable thriller que commence cette recherche, dont le maître d’œuvre, Gilles-Eric Séralini, divulgue lui-même les conclusions dans un ouvrage à paraître la semaine prochaine ("Tous cobayes !", Flammarion, en librairie le 26 septembre).

Nom de code in vivo

Jusqu’en 2011, les chercheurs ont travaillé dans des conditions de quasi-clandestinité. Ils ont crypté leurs courriels comme au Pentagone, se sont interdit toute discussion téléphonique et ont même lancé une étude leurre tant ils craignaient un coup de Jarnac des multinationales de la semence.

Le récit de l’opération – nom de code In Vivo - évoque la très difficile récupération de semences de maïs OGM NK 603, propriété brevetée de Monsanto, par le truchement d’un lycée agricole canadien. Puis la récolte et le rapatriement des "gros sacs de jute" sur le port du Havre fin 2007, avant la fabrication de croquettes dans le secret le plus total et la sélection de deux cents rats de laboratoires dits "Sprague Dawley". Bilan ? Glaçant : "Après moins d’un an de menus différenciés au maïs OGM, confie le professeur Séralini, c’était une hécatombe parmi nos rats, dont je n’avais pas imaginé l’ampleur".

Pathologies lourdes, tumeurs mammaires

Tous les groupes de rats, qu’ils soient nourris avec le maïs OGM traité ou non au Roundup, l'herbicide de Monsanto, ou encore alimentés avec une eau contenant de faibles doses d’herbicide présent dans les champs OGM, sont frappés par une multitude de pathologies lourdes au 13e mois de l’expérience. Chez les femelles, cela se manifeste par des explosions en chaine de tumeurs mammaires qui atteignent parfois jusqu’à 25% de leur poids. Chez les mâles, ce sont les organes dépurateurs, le foie et les reins, qui sont atteints d’anomalies marquées ou sévères. Avec une fréquence deux à cinq fois plus importante que pour les rongeurs nourris au maïs sans OGM.

Comparaison implacable : les rats OGM déclenchent donc de deux à trois fois plus de tumeurs que les rats non OGM quel que soit leur sexe. Au début du 24° mois, c’est-à-dire à la fin de leur vie, de 50% à 80% des femelles OGM sont touchées contre seulement 30% chez les non-OGM.

Surtout, les tumeurs surviennent nettement plus vite chez les rats OGM : vingt mois plus tôt chez les mâles, trois mois plus tôt chez les femelles. Pour un animal qui bénéficie de deux ans d’espérance de vie, l’écart est considérable. A titre de comparaison, un an pour un rongeur, c’est à peu près l’équivalent d’une quarantaine d’années pour un homme…

Exiger des comptes

C’est forte de ces conclusions que Corinne Lepage, dans un livre qui paraît vendredi 21 septembre ("La vérité sur les OGM, c’est notre affaire", Editions Charles Léopold Mayer), entend bien exiger des comptes auprès des politiques et des experts, français et européens, des agences sanitaires et de la Commission de Bruxelles, qui se sont si longtemps opposés et par tous les moyens au principe d’une étude de longue durée sur l'impact physiologique des OGM.

Cette bataille, l’ex-ministre de l’Ecologie et première vice-présidente de la commission Environnement, Santé publique et Sécurité alimentaire à Strasbourg, la mène depuis quinze ans au sein du Criigen (Comité de Recherche et d’Information indépendantes sur le Génie génétique) avec Joël Spiroux et Gilles-Eric Séralini. Une simple association 1901 qui a pourtant été capable de réunir de bout en bout les fonds de cette recherche (3,2 millions d’euros) que ni l’Inra, ni le CNRS, ni aucun organisme public n’avaient jugé judicieux d’entreprendre.

Une étude financé par Auchan et Carrefour

Comment ? Autre surprise : en sollicitant la Fondation suisse Charles Léopold Mayer. Mais aussi les patrons de la grande distribution (Carrefour, Auchan..), qui se sont réunis pour l'occasion en association. Depuis la vache folle, ces derniers veulent en effet se prémunir de tout nouveau scandale alimentaire. A tel point que c’est Gérard Mulliez, fondateur du groupe Auchan, qui a débloqué les premiers financements.

L’étude du professeur Séralini laisse donc présager une nouvelle guerre meurtrière entre pro et anti-OGM. Les agences sanitaires exigeront-elles de toute urgence des études analogues pour vérifier les conclusions des scientifiques français ? Ce serait bien le moins. Monsanto, la plus grande firme mondiale de semences transgéniques, laissera-t-elle faire ? Peu probable : sa survie serait en jeu. Pour une seule plante OGM, il y a une centaine de variétés. Ce qui impliquerait au moins une dizaine d'études de 100 à 150 millions d’euros chacune !

Le temps de la vérité

Sauf que, dans cette nouvelle confrontation, le débat ne pourra plus s’enliser comme par le passé. Dés le 26 septembre, chacun pourra voir au cinéma le film choc de Jean-Paul Jaud, "Tous Cobayes ?", adapté du livre de Gilles-Eric Séralini, et les terribles images des rats étouffant dans leurs tumeurs. Des images qui vont faire le tour de la planète et d’internet, puisqu'elles seront diffusées sur Canal+ (au "Grand Journal" du 19 septembre) et sur France 5 (le 16 octobre dans un documentaire). Pour les OGM, l’ère du doute s’achève. Le temps de la vérité commence.

> A lire : l'interview de Gilles-Eric Séralini, ainsi que des extraits de son livre "Tous cobayes!" (Flammarion), dans "Le nouvel Observateur" du 20 septembre.


Guillaume Malaurie

mardi 18 septembre 2012

Elenin, Nibiru, Némésis, est-elle visible depuis l'hémisphére sud ?


Il y a quelques temps, je découvrais un article à propos de la comète Elenin qui serait visible depuis l'hémisphère sud. L'article ajoutait que la Nasa et la communauté d'astronomes mentaient effrontément à la population, afin d'éviter la panique et l'anarchie.

Elenin, Nibiru est pour d'autres annonciateurs de fin du monde une naine brune ou une planète géante dont la venue dans le système solaire tous 3 600 ans cause des catastrophes,  elle s'apparente dans les différentes mythologies à ce qui va causer la  destruction de l'humanité telle que nous la connaissons.

Un extrait d'un article posté sur ce blog à propos de Nibiru " Ils parlent de Némésis (Nibiru), la planète des Dieux Annunakis qui est le double de notre Soleil et appelé aussi, Dark Solar, Némésis, Eris, Hercolubus, La planète apocalyptique, la planète de la fatalité, et dans la Bible, la planète Absinthe ou amertume. Elle est de couleur rouge orangé, elle fait 5 fois le diamètre de Jupiter (la plus grosse planète de notre système solaire) et en vérité elle a un cycle de révolution autour de notre Soleil de 3600 ans. Et comme pour Némésis (Nibiru), ne peut se voir à l'œil nu, car elle évolue sur la fréquence vibratoire des infrarouges. On ne peut la voir qu'avec les appareils photos ou les caméras, le matin au lever du soleil et le soir au coucher de soleil, car son orbite est très elliptique." 

Une vidéo est censée démontrée la pertinence ou la réalité de cette analyse, du moins de la présence de Nibiru, Némésis ou Elenin dans le système solaire.



Ayant une amie vivant à l'île de la Réunion, qui parfois m'adresse des photos de couchers de soleil, qui sont prises depuis la commune de Saint Leu, sur les derniers clichés qu'elle a partagés avec moi, je n'ai pas pu manqué de voir à côté du soleil un autre astre.

Je ne sais de quoi dont il s'agit,  mais cela semble corroborer la présence de Nibiru dans notre système solaire, du moins à première vue.

Je mets les différentes photos cette amie, qui  datent du mois d'août et septembre 2012.




---------------------------------------------------------------------------------

Deux soleils dans le ciel en 2012.



Cette info date du début de l'année mais à l'heure où la censure et la désinformation s'installent à propos de la comète Elenin, il est important de rappeler que les médias sont d'ores et déjà en train de préparer le public au second acte de la tragédie cosmique qui se joue actuellement. 

Après Elenin/Tyché/Perséphone alias la femme qui enfante il y aura le dragon rouge alias Nibiru/Hercolobus/Nemesis/Le destructeur. c'est comme ça depuis la nuit des temps comme en témoignent divers mythes antiques. 

Le problème c'est que si pour l'instant les mass médias arrivent à passer sous silence l'arrivée de la comète Elenin, il sera difficile d'occulter indéfiniment la présence d'une naine brune, celle ci va se réchauffer et commencer à emmètre des rayonnements, comment dans ces conditions expliquer la présence d'un gros astre rouge dans le ciel ? 

Qu'à cela ne tienne il suffira d'expliquer qu'il s'agit des restes d'une supernova et l'indicible connerie humaine fera le reste.

Ce genre de mensonges est nécessaire pour que le système puisse perdurer le temps que les initiés terminent de se construire des bunkers.

En tout cas vous voilà prévenus.

samedi 15 septembre 2012

Le pape Benoît XVI apportera l’espoir au Proche-Orient



La visite du pape Benoît XVI au Liban, fixée aux 14-16 septembre, se tiendra malgré l’instabilité qui règne dans le pays. Le pape rencontrera à Beyrouth les chefs des Eglises catholiques du Proche-Orient et d’Afrique du Nord, ainsi que des musulmans et des hommes politiques. Les chrétiens espèrent que cette visite contribuera à l’unification de la région, raconte le docteur Harry Khagopian, consultant sur la Proche-Orient :

« Cette visite est très importante parce que le pape rencontrera tous les chefs des églises catholiques du Liban, ainsi que de toute la région. Il lancera un message de paix dans ce pays miné par les dissensions politico-religieuses et inquiet d'un débordement du conflit dans la Syrie voisine. Le pape compte également rencontrer des hommes politiques et les adeptes de l’islam ».

Le Liban compte 18 communes chrétiennes, c’est pourquoi le choix de ce pays est symbolique pour la signature de l’appel apostolique, estime Abdo Abu Kassem :

« C’est une visite de paix. Les chrétiens ne représentent pas seulement une minorité religieuse. Ils vivent sur ces terres depuis deux mille ans. La pluparts des chrétiens du Proche-Orient habitent au Liban. Voilà pourquoi le pape souhaite s’adresser aux chrétiens libanais et en même temps à tous les chrétiens du Proche-Orient. Ils sont convaincus que cette visite leur offrira un espoir de poursuivre leur mission au Liban et dans toute la région ».

Quinze ans après la visite historique de son prédécesseur Jean Paul II, qui avait qualifié de « message » ce pays multiconfessionnel avec ses 35% de chrétiens et 64,6% de musulmans, le pape devrait s'adresser à ses fidèles, divisés aussi bien sur la politique intérieure que sur la guerre en Syrie.

« Le Liban est actuellement menacé du côté syrien. Le conflit dans le pays voisin influence beaucoup les pensées et les activités des hommes politiques et religieux libanais. Cette visite de solidarité avec le peuple de la région est très importante. J’espère que le message dont elle est porteuse parviendra à tous les habitants de la région, parce que l’Eglise catholique a toujours considéré le Liban comme un messager de l’espoir », a ajouté le docteur Khagopian.

En tout état de cause, le discours du pape est déjà écrit, les rencontres ont été confirmées, et la papamobile a déjà été envoyée au Liban.

Kira Kalinina

Les « torches de gaz » vont détruire la Terre

Les scientifiques russes ont découvert plus de 200 zones où existe une libération massive de méthane dans la partie nord de la mer de Laptev, a déclaré le service de presse de l'expédition à bord du navire de recherche Victor Buinitskiy.

Les nouvelles découvertes permettront de mieux comprendre le mécanisme du réchauffement climatique sur Terre et le changement climatique, indiquent les experts.

Les « torches de gaz » passent à travers toute l'épaisseur de l'eau de mer, et le méthane pénètre dans l'atmosphère, contribuant de manière significative à des concentrations de gaz à effet de serre. Des études montrent que cela peut conduire à des conséquences désastreuses pour le climat terrestre.

lundi 10 septembre 2012

Pyramides sous-marines, en Chine


Des archéologues chinois font état d’une surprenante découverte : ils ont localisé, sous le lac Fluxian, dans la province de Yunnan, une grande structure d’environ 4 kilomètres carrés.



Selon les analyses des images du sonar, plusieurs bâtiments et 2 édifices comparables aux pyramides mayas seraient ainsi enfouis sous l’eau ! Les chercheurs auraient également mis en évidence la présence d’une route reliant les 2 pyramides, qui mesureraient 60 mètres de large pour une hauteur de 21 mètres... Ces constructions sont peut-être l’oeuvre d’une civilisation antique datant d’au moins 2000 ans...

vendredi 7 septembre 2012

Des astronomes photographient un OVNI


Les scientifiques de l’Observatoire Astronomique de l’Université de Nariño ont pris plus de 400 photos de l’étrange objet qui s’est montrer soudainement dans la ligne de mire de leur télescope. Un OVNI repéré sous la constellation du Scorpion et qui par sa vitesse et ses mouvements irréels ne peut être en aucun cas apparenté à ce que l’astronomie connaît aujourd’hui. Alberto Quijano, directeur de l'Université de Nariño en Colombie, a déclaré à la Radio Cararol : «Que définitivement les déplacements qui ont été filmés de l'objet pendant une heure ne sont pas comme un astéroïde, une comète, ou un satellite ou un autre corps cosmique que nous connaissons, parce qu'ils ne suivaient pas comme une trajectoire définie, et parce que dans cette zone du firmament on n'a jamais détecté auparavant la présence de ce type de corps céleste ». Les 400 images prises sur le vif vont être envoyées aux plus éminents scientifiques de la NASA pour rechercher la cause de cet étrange phénomène

mercredi 5 septembre 2012

BLUE MOON - Lune bleue


La lune bleue est un phénomène qui survient quand deux pleines lunes apparaissent dans le mois, soit à une fréquence de tous les 2,7 ans. La dernière a eut le lieu récemment, le 31 août 2012, la prochaine est pour le 30 juillet 2015.

En revanche ce qui est extrêmement rare c'est quand il y a deux lunes bleues dans une même année, les dernières datent de 1961 et les prochaines auront lieu en 2018. La lune bleue en astrologie et en croyance populaire est la LUNE DES BUTS ou la lune des sorcières, celle où L'ÂME SE PURGE PROFONDÉMENT, un moment de bilan, d'introspection, où l'on reconnait ses erreurs, où l'on pardonne celles des autres et où également la prise de conscience se fait sur les changements à mettre en place. Pleine lune du pardon de soi et des autres elle est aussi celle du renouveau, de fait c'est une lune très énergique, il est alors recommandé de fuir la foule et de s'isoler afin d'en recueillir la grande lumière en soi.

Ce moment est donc très spécial, plein de charme et de magie, un enchantement des yeux, une parenthèse suspendue dans le temps, durant laquelle les cieux rendraient les rêves réalisables...


Emmanuelle Bramban

mardi 4 septembre 2012

Des chercheurs pensent avoir découvert des pyramides en Antarctique !



En Antarctique il faisait assez chaud dans un passé récent pour qu’une civilisation ait pu émerger et se développer.

Et s’il y avait des structures existantes encore enfouies sous la glace ?

Étonnamment, une équipe de chercheurs affirme avoir trouvé des preuves de l’existence de plusieurs anciennes pyramides sur le continent !

L'équipe n'a pas publié beaucoup d'informations sur leur découverte, quelques photos simplement.

Jugez-en par vous-même. Sont-ce des pyramides artificielles ? Ou seulement des pics rocheux ? Les images sont en tous cas intrigantes, et méritent certainement de nouvelles recherches.

L'équipe est composée de huit explorateurs américains et européens.

Deux de ces pyramides ont été trouvées à environ 10 miles dans les terres, et la troisième très près de la côte.

L'équipe internationale planifie actuellement une expédition pour atteindre au moins l'une des pyramides afin de déterminer si elle est naturelle ou bien artificielle. Aucune information n'est donnée, toutefois, quant à la date de cette expédition.

Joseph Kirchner pour WikiStrike 

lundi 3 septembre 2012

Le temps, une illusion ?



Le temps est une dimension énigmatique pour l'Homme. Pourquoi certains moments nous paraissent-ils plus longs que d'autres ? Le temps suit-il vraiment une flèche linéaire comme semble nous l'indiquer la physique? Ou bien est-ce une valeur subjective, qui parcourt un territoire et des événements déjà là, présents dans l'éternité ?

Le temps semble nous filer entre les doigts. Plus on vieillit, plus les jours, les mois, les années paraissent s'accélérer. Pourtant, une nouvelle hypothèse avancée par des chercheurs espagnols de l'Université du Pays Basque à Bilbao et de Salamanque, en Espagne, suggère que l'accélération de l'expansion de l'Univers serait une illusion induite par le temps qui ralentit. En observant les supernovae, et en se basant sur la théorie des cordes, ces chercheurs ont conclu à une décélération graduelle du temps qui, dans quelques millions d'années, pourrait complètement s'arrêter, laissant l'Univers comme figé. Si cette théorie crée le buzz dans les journaux, la communauté scientifique demeure silencieuse à cette annonce. L'astrophysicien Morvan Salez reste dubitatif : « Pour moi, parler d'accélération ou de ralentissement du temps n'a pas de sens car le temps est une dimension, un espace. Ce n'est pas quelque chose en mouvement, avec une vitesse et un déplacement. On peut seulement mesurer les choses qui vivent dans cette dimension. »

Le temps est une dimension énigmatique pour l'Homme. Pourquoi certains moments nous paraissent-ils plus longs que d'autres ? Le temps suit-il vraiment une flèche linéaire comme semble nous l'indiquer la physique? Ou bien est-ce une valeur subjective, qui parcourt un territoire et des événements déjà là, présents dans l'éternité ?

Le temps semble nous filer entre les doigts. Plus on vieillit, plus les jours, les mois, les années paraissent s'accélérer. Pourtant, une nouvelle hypothèse avancée par des chercheurs espagnols de l'Université du Pays Basque à Bilbao et de Salamanque, en Espagne, suggère que l'accélération de l'expansion de l'Univers serait une illusion induite par le temps qui ralentit. En observant les supernovae, et en se basant sur la théorie des cordes, ces chercheurs ont conclu à une décélération graduelle du temps qui, dans quelques millions d'années, pourrait complètement s'arrêter, laissant l'Univers comme figé. Si cette théorie crée le buzz dans les journaux, la communauté scientifique demeure silencieuse à cette annonce. L'astrophysicien Morvan Salez reste dubitatif : « Pour moi, parler d'accélération ou de ralentissement du temps n'a pas de sens car le temps est une dimension, un espace. Ce n'est pas quelque chose en mouvement, avec une vitesse et un déplacement. On peut seulement mesurer les choses qui vivent dans cette dimension. »

Mais qu'est-ce que le temps ? A cette question, Saint Augustin répondait : « Si personne ne me le demande, je le sais, mais si on me le demande et que je veuille l'expliquer, alors je ne le sais plus. » En fait, le temps reste une énigme. Chaque fois que l'on s'applique à mieux cerner sa nature, on se heurte à tout un tas de paradoxes et d'apories. Car ce n'est ni de la matière que l'on peut toucher, ni de l'espace que l'on peut parcourir, ni des ondes, ni de l'énergie ou de la chaleur que l'on peut ressentir. Même s'il a une réalité, il n'est pas directement perceptible par nos sens, et demeure, encore aujourd'hui, une notion évanescente, comme le sable qui nous échappe de la main lorsqu'on en serre une poignée pour mieux le sentir.

Depuis toujours, le temps est une notion que l'Homme a cherché à comprendre, à mesurer, en imaginant de nombreux systèmes et appareils : la clepsydre, le cadran solaire, les calendriers, le sablier, la bougie, l'horloge ou encore les montres sont autant de moyens qui utilisent l'espace pour se repérer dans un cadre temporel.

Le temps possède diverses acceptions, selon les philosophies, les cultures, les religions et les sciences. Il peut être perçu comme cyclique - le renouvellement des saisons - ou comme vectoriel - la flèche du temps qui passe (passé, présent, futur). Il peut également être abordé comme un temps social, un temps psychologique, un temps de la conscience. Il représente une valeur objective, puisqu'il se mesure. Pourtant, il nous arrive de l'interpréter comme une grandeur subjective. Ce temps humain, bien que mécanisé, reste vécu de manière personnelle par chaque individu. Car comme l'énonçait Arletty dans le célèbre film Hôtel du Nord, « il y a des moments qui durent longtemps ! »

Notre perception du temps

La plupart des recherches sur la perception du temps suggèrent, en effet, que les émotions négatives - comme l'anxiété, la dépression ou la peur -, et les stimuli inédits créent l'illusion d'un temps qui ralentit, rendant souvent l'attente pesante. L'an dernier, par exemple, le Président des Etats-Unis, Barack Obama, confiait à la presse américaine que le raid contre Oussama Ben Laden avait représenté « les 40 minutes les plus longues de sa vie ». « Exception faite du jour où ma fille Sasha, âgée de trois mois, a eu une méningite et que j'attendais que le médecin me donne de ses nouvelles. » Autre exemple : les nombreux témoignages de personnes victimes d'un accident qui souvent, racontent avoir revu toute leur vie défiler au ralenti, et avoir l'impression que l'accident lui-même a duré une éternité. A l'inverse, les émotions positives comme la joie, l'excitation, la réjouissance vont avoir tendance à accélérer le temps. Ne dit-on pas que « le temps passe trop vite quand on s'amuse » ?

« Le temps est extrêmement subjectif, concède Morvan Salez. On est culturellement prisonnier de l'idée qu'on vit le temps physique et qu'on le perçoit avec notre conscience mais je pense qu'en fait, le temps que perçoit notre conscience est quelque chose qui - comme le Canada Dry - ressemble au temps physique, en a la saveur, a l'air de prendre la même direction, d'aller au même rythme mais que ce n'est pas le temps physique. Cette notion du temps linéaire est une illusion qu'on fabrique soi-même et qui ressemble au temps physique. Il nous permet de suivre les événements. De les vivre, de les expérimenter de manière vivable en sachant que notre présence sur terre n'est pas éternelle, ce qui nous permet d'apprécier la manière dont les choses se déroulent en suivant inexorablement la flèche du temps. Mais lorsqu'on accède à un état modifié de conscience, le temps n'a plus la même échelle de valeur.

Les mystiques qui atteignent l'expansion de conscience affirment que, pendant leur expérience, le temps s'arrête ou ne s'écoule plus du tout au même rythme. Même chose lors d'une Expérience de Mort Imminente, d'une session d'ayahuasca, d'une séance de méditation ou durant un rêve... Ces expériences d'états modifiés de conscience soulignent que le temps physique, celui de nos horloges, celui dans lequel se déploient les phénomènes, n'est pas le même que celui perçu dans d'autres réalités. Pour moi, cela montre que notre notion de temps est intimement liée à notre état de conscience car, à partir du moment où il est modifié, le temps sera évalué de manière totalement différente. »

Parfois, les états modifiés de conscience donnent accès à des informations passées ou futures qui, par la suite, se confirment. Comment savoir ce qui a déjà ou n'a pas encore eu lieu ? Est-ce que le monde et la vie de chacun sont créées au fur et à mesure que le temps passe, instant après instant ? Ou bien le temps ne fait-il que parcourir un territoire et des événements déjà là, présents dans l'éternité ?

« En méditation, explique l'astrophysicien, également méditant, plus on se concentre sur l'instant présent, plus on lui donne de la densité, plus le champ de conscience s'élargit, l'accès au passé et au futur s'ouvre alors, et nous offre la possibilité de capter des informations. C'est comme si le temps était un disque avec plusieurs microsillons et une vitesse de rotation, que l'on avait pour habitude d'explorer qu'une seule piste et que d'un coup, on posait la tête de lecture sur le microsillon d'à coté. » Ces phénomènes de clairvoyance suggèrent-il que le passé, le présent et l'avenir sont en fait reliés indistinctement en une espèce de réalité intemporelle ? « On a projeté sur le monde la vision d'un temps linéaire car c'est notre propre tête de lecture, c'est comme cela que nous fonctionnons mais en physique, rien ne nous dit que le temps existe ! Peut-être que finalement ce temps linéaire n'est qu'une illusion.

Source: INREES

Les hommes de Néandertal étaient surtout droitiers


La plupart des hommes de Néandertal étaient droitiers comme c'est le cas chez les hommes modernes.

Des observations faites sur leurs bras et leurs dents permettent de différencier gauchers et droitiers avec précision. Ce trait absent chez les animaux indique que l'hémisphère gauche des Néandertaliens était suffisamment développé pour qu'il puisse permettre le langage.

Regourdou était droitier ! Trouvé près de Lascaux en 1957, cet homme de Néandertal d'une vingtaine d'années était déjà soupçonné de favoriser sa main droite à cause de l'asymétrie des os de ses deux bras. Mais l'équipe de Virginie Volpato, paléoanthropologue à Francfort, s'appuie maintenant sur les dents de l'homme des cavernes pour confirmer la découverte.

Dans une étude publiée le 22 août sur le site PLoS ONE, les chercheurs ont rappelé que les hommes de Néandertal se servaient de leur dentition comme d'une troisième main, en particulier pour découper la viande et la peau de leurs proies. L'angle des traces d'usure sur leurs dents peut ainsi indiquer comment les chairs étaient tendues lors de la manipulation. Les chercheurs en déduisent quelle main était utilisée pour la découpe.

L'un des auteurs, David Frayer de l'université du Kansas, a expliqué au site Live Science la grande nouveauté de l'étude. "Nous avions déjà étudié des traces d'usure sur des dents néandertaliennes, mais il s'agissait de dents isolées, ou de dents dans des mandibules qui n'étaient pas directement associées à un squelette. C'est la première fois que nous pouvons vérifier les observations faites sur les dents grâce à celles faites sur les os."

Un indice sur la communication chez les Néandertals

Sur dix-huit Néandertaliens européens examinés, seize étaient droitiers. On tombe ainsi sur quasiment les mêmes proportions que chez les hommes modernes (neuf droitiers pour un gaucher environ). Cette découverte est cruciale car, comme le rappelle Live Science, les animaux ne connaissent pas la prédominance de droitiers que l'on retrouve chez l'homme. Pour cause, la latéralité, le fait de préférer la droite ou la gauche, signifie que le cerveau fonctionne en hémisphères distincts. Comme les hémisphères se chargent des membres du côté opposé, ce tropisme vers la droite indique un fort développement de l'hémisphère gauche. Or, celui-ci est lié aux fonctions du langage et de la communication. L'existence d'une latéralisation semblable à celle des hommes modernes donne au final une piste de plus pour penser que les Néandertaliens étaient capables de communiquer comme nous.