jeudi 29 septembre 2011

Les théories d'Einstein remises en cause ?


Certaines particules appelées neutrinos dépasseraient la vitesse de la lumière, considérée comme une limite infranchissable. C'est ce qu'affirment des physiciens du CNRS, rapporté par RTL. Et cette découverte remettrait en cause certaines théories d'Einstein. De quoi s'agit-il ?
Pour l'immense majorité d'entre nous, notre espace est en trois dimensions, constitué d'une longueur, d'une largeur et d'une hauteur. Tout le monde est d'accord, surtout en regardant la poitrine de sa voisine dans le métro. On y fait à peu près ce que l'on veut (dans l'espace, pas avec la poitrine de la voisine), et nous sommes libres de nous y mouvoir avec notre seule volonté.
Notre monde intègre une quatrième dimension, le temps, qui est bien réel aussi, mais contre lequel nous n'avons aucune action. Il y a bien quelques vendeurs de cosmétiques et de pilules qui affirment le contraire, mais les marques lues sur nos visages et celles ressenties dans nos articulations sont bien les traces du temps qui passe.
Bon, c'est parti pour la démonstration. La vitesse ne dépend pas seulement de l'objet en mouvement, mais également de la vitesse de celui qui observe. Un observateur au bord d'une route voit une voiture passer plus vite qu'un autre observateur, assis dans un deuxième véhicule en mouvement, et doublé par la première voiture. C'est évident pour tout le monde. Or ce que nous voyons, ce que l'œil lit et ce que le cerveau interprète, c'est de la lumière qui se déplace. Faites le test dans le noir complet, vous verrez. Enfin vous ne verrez pas de différence, justement.
Avant Einstein, Michelson et Morley ont mesuré la vitesse de la lumière et ont toujours trouvé la même valeur (détail pour les spécialistes). C'était donc un paradoxe avec les lois alors connues, puisque il était établi que la vitesse dépendait du référentiel d'où elle était mesurée (voir le test de la voiture). Einstein a donc énoncé en 1905 que la vitesse de la lumière dans le vide est de 299 792 458 m/s et que cette vitesse est toujours constante. Il faut savoir que d'autres unités sont définies à partir cette vitesse, en particulier le mètre !
La vitesse de la lumière est donc constante, c'est à dire une distance (ou un espace), pendant un temps. Mais l'espace et le temps sont-ils des constantes ? C'est cette remise en cause qui a donné lieu à une des théories d'Einstein en relativisant le temps et l'espace : le mouvement provoque un ralentissement du temps. Une horloge en mouvement marche plus lentement qu'une horloge stationnaire. L'explication imagée et pédagogique ici à 5'50''.
On arrive maintenant à la fameuse formule que tout le monde connait : E=mc2 (énergie = masse x vitesse de la lumière au carré). Einstein a démontré que plus un corps va vite, plus sa masse augmente et donc plus l’énergie nécessaire pour l’accélérer est grande. Lorsque sa vitesse est proche de celle de la lumière, sa masse s’accroît tellement que l’énergie requise est infinie pour atteindre cette vitesse... qu'elle n'atteint jamais. C'est ce qui explique que la vitesse d’un objet est toujours inférieure à celle de la lumière, enfin jusqu'à hier. Seuls les photons se déplacent à la vitesse de la lumière car ils ont une masse nulle.
Voilà pourquoi la découverte de la vitesse des neutrinos, si elle est confirmée, remet en cause certaines bases établies de notre approche actuelle de la physique. D'autant plus que sa masse fut supposée nulle pendant longtemps. Des expériences réalisées en 1998 au Super-Kamiokande ont montré que celle-ci, bien que très petite, était différente de zéro. Einstein avait ouvert la voie à la maîtrise de la 4ème dimension. Existe-t-il une 5ème dimension dans l'espace ? Je le laisse répondre : "Il est absolument possible, qu'au delà de ce que perçoivent nos sens, se cachent des mondes insoupçonnés"
Sources : RTL , Maxisciences , BFM TV

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire