samedi 2 octobre 2010

Preparing for World War III, Targeting Iran

Preparing for World War III, Targeting Iran: "Humanity is at a dangerous crossroads. War preparations to attack Iran are in 'an advanced state of readiness'. Hi tech weapons systems including nuclear warheads are fully deployed.

This military adventure has been on the Pentagon's drawing board since the mid-1990s. First Iraq, then Iran according to a declassified 1995 US Central Command document.

Escalation is part of the military agenda. While Iran, is the next target together with Syria and Lebanon, this strategic military deployment also threatens North Korea, China and Russia.

Since 2005, the US and its allies, including America's NATO partners and Israel, have been involved in the extensive deployment and stockpiling of advanced weapons systems. The air defense systems of the US, NATO member countries and Israel are fully integrated.

This is a coordinated endeavor of the Pentagon, NATO, Israel's Defense Force (IDF), with the active military involvement of several non-NATO partner countries including the frontline Arab states (members of NATO's Mediterranean Dialogue and the Istanbul Cooperation Initiative), Saudi Arabia, Japan, South Korea, India, Indonesia, Singapore, Australia, among others. (NATO consists of 28 NATO member states Another 21 countries are members of the Euro-Atlantic Partnership Council (EAPC), The Mediterranean Dialogue and the Istanbul Cooperation Initiative include ten Arab countries plus Israel.)

The roles of Egypt, the Gulf states and Saudi Arabia (within the extended military alliance) is of particular relevance. Egypt controls the transit of war ships and oil tankers through the Suez Canal. Saudi Arabia and the Gulf States occupy the South Western coastlines of the Persian Gulf, the Straits of Hormuz and the Gulf of Oman. In early June, 'Egypt reportedly allowed one Israeli and eleven U.S. ships to pass through the Suez Canal in apparent signal to Iran. ... On June 12, regional press outlets reported that the Saudis had granted Israel the right to fly over its airspace...' (Muriel Mirak Weissbach, Israel’s Insane War on Iran Must Be Prevented., Global Research, July 31, 2010)

In post 9/11 military doctrine, this massive deployment of military hardware has been defined as part of the so-called 'Global War on Terrorism', targeting 'non-State' terrorist organizations including al Qaeda and so-called 'State sponsors of terrorism',. including Iran, Syria, Lebanon, Sudan.

The setting up of new US military bases, the stockpiling of advanced weapons systems including tactical nuclear weapons, etc. were implemented as part of the pre-emptive defensive military doctrine under the umbrella of the 'Global War on Terrorism'.

War and the Economic Crisis

The broader implications of a US-NATO Israel attack on Iran are far-reaching. The war and the economic crisis are intimately related. The war economy is financed by Wall Street, which stands as the creditor of the US administration. The US weapons producers are the recipients of the US Department of Defense multibillion dollar procurement contracts for advanced weapons systems. In turn, 'the battle for oil' in the Middle East and Central Asia directly serves the interests of the Anglo-American oil giants.

The US and its allies are 'beating the drums of war' at the height of a Worldwide economic depression, not to mention the most serious environmental catastrophe in World history. In a bitter twist, one of the major players (BP) on the Middle East Central Asia geopolitical chessboard, formerly known as the Anglo-Persian Oil Company, is the instigator of the ecological disaster in the Gulf of Mexico.

Media Disinformation

Public opinion, swayed by media hype is tacitly supportive, indifferent or ignorant as to the likely impacts of what is upheld as an ad hoc 'punitive' operation directed against Iran's nuclear facilities rather than an all out war. War preparations include the deployment of US and Israeli produced nuclear weapons. In this context, the devastating consequences of a nuclear war are either trivialised or simply not mentioned.

The 'real crisis' threatening humanity, according to the media and the governments, is not war but global warming. The media will fabricate a crisis where there is no crisis: 'a global scare' -- the H1N1 global pandemic-- but nobody seems to fear a US sponsored nuclear war.

The war on Iran is presented to public opinion as an issue among others. It is not viewed as a threat to 'Mother Earth' as in the case of global warming. It is not front-page news. The fact that an attack on Iran could lead to escalation and potentially unleash a 'global war' is not a matter of concern.

The Cult of Killing and Destruction

The global killing machine is also sustained by an imbedded cult of killing and destruction which pervades Hollywood movies, not to mention the prime time war and crime TV series on network television. This cult of killing is endorsed by the CIA and the Pentagon which also support (finance) Hollywood productions as an instrument of war propaganda:

'Ex-CIA agent Bob Baer told us, 'There’s a symbiosis between the CIA and Hollywood' and revealed that former CIA director George Tenet is currently, 'out in Hollywood, talking to studios.' (Matthew Alford and Robbie Graham, Lights, Camera… Covert Action: The Deep Politics of Hollywood, Global Research, January 31, 2009).

The killing machine is deployed at a global level, within the framework of the unified combat command structure. It is routinely upheld by the institutions of government, the corporate media and the mandarins and intellectuals of the New World Order in Washington's think tanks and strategic studies research institutes, as an unquestioned instrument of peace and global prosperity.

A culture of killing and violence has become imbedded in human consciousness.

War is broadly accepted as part of a societal process: The Homeland needs to be 'defended' and protected.

'Legitimized violence' and extrajudicial killings directed against 'terrorists' are upheld in western democracies, as necessary instruments of national security.

A 'humanitarian war' is upheld by the so-called international community. It is not condemned as a criminal act. Its main architects are rewarded for their contributions to world peace.

With regard to Iran, what is unfolding is the outright legitimization of war in the name of an illusive notion of global security.

A 'Pre-emptive' Aerial attack directed against Iran would lead to Escalation

At present there are three separate Middle East Central Asia war theaters: Iraq, Af-Pak, and Palestine.

Were Iran to be the object of a 'pre-emptive' aerial attack by allied forces, the entire region, from the Eastern Mediterranean to China's Western frontier with Afghanistan and Pakistan, would flare up, leading us potentially into a World War III scenario.

The war would also extend into Lebanon and Syria.

It is highly unlikely that the bombings, if they were to be implemented, would be circumscribed to Iran's nuclear facilities as claimed by US-NATO official statements. What is more probable is an all out air attack on both military and civilian infrastructure, transport systems, factories, public buildings.

Iran, with an an estimated ten percent of global oil and gas reserves, ranks third after Saudi Arabia (25 %) and Iraq (11 %) in the size of its reserves. In comparison, the US possesses less than 2.8 % of global oil reserves. The oil reserves of the U.S. are estimated at less than 20 billion barrels. The broader region of the Middle East and Central Asia have oil reserves which are more than thirty times those of the U.S, representing more than 60% of the World's total reserves. (See Eric Waddell, The Battle for Oil, Global Research, December 2004).

Of significance is the recent discovery in Iran of the second largest known reserves of natural gas at Soumar and Halgan estimated at 12.4 trillion cubic feet.

Targeting Iran consists not only in reclaiming Anglo-American control over Iran's oil and gas economy, including pipeline routes, it also challenges the presence and influence of China and Russia in the region.

The planned attack on Iran is part of a coordinated global military road map. It is part of the Pentagon's 'long war', a profit driven war without borders, a project of World domination, a sequence of military operations.

US-NATO military planners have envisaged various scenarios of military escalation. They are also acutely aware of the geopolitical implications, namely that the war could extend beyond the Middle East Central Asia region. The economic impacts on the oil markets, etc. have also been analyzed.

While Iran, Syria and Lebanon are the immediate targets, China, Russia, North Korea, not to mention Venezuela and Cuba are also the object of US threats.

At stake is the structure of military alliances. US-NATO-Israel military deployments including military exercises and drills conducted on Russia and China's immediate borders bear a direct relationship to the proposed war on Iran. These veiled threats, including their timing, constitute an obvious hint to the former powers of the Cold War era not to intervene in any way which could encroach upon a US-led attack on Iran.

Global Warfare

The medium term strategic objective is to target Iran and neutralize Iran's allies, through gunboat diplomacy. The longer term military objective is to directly target China and Russia.

While Iran is the immediate target, military deployment is by no means limited to the Middle East and Central Asia. A global military agenda has been formulated.

The deployment of coalition troops and advanced weapons systems by the US, NATO and its partners is occurring simultaneously in all major regions of the World.

The recent actions of the US military off the coast of North Korea including the conduct of war games are part of a global design.

Directed primarily against Russia and China, US, NATO and allied military exercises, war drills, weapons deployments, etc. are being conducted simultaneously in major geopolitical hotspots.

-The Korean Peninsula, the Sea of Japan, the Taiwan Straits, the South China Sea threatening China.

-The deployment of Patriot missiles in Poland, the early warning center in the Czech republic threatening Russia.

-Naval deployments in Bulgaria, Romania on the Black Sea, threatening Russia.

- US and NATO troops deployments in Georgia.

- A formidable naval deployment in the Persian Gulf including Israeli submarines directed against Iran.

Concurrently the Eastern Mediterranean, the Black Sea, the Caribbean, Central America and the Andean region of South America are areas of ongoing militarization. In Latin America and the Caribbean, the threats are directed against Venezuela and Cuba.

US 'Military Aid'

In turn, large scale weapons transfers have been undertaken under the banner of US 'military aid' to selected countries, including a 5 billion dollar arms deal with India which is intended to build India's capabilities directed against China. (Huge U.S.-India Arms Deal To Contain China, Global Times, July 13, 2010).

'[The] arms sales will improve ties between Washington and New Delhi, and, intentionally or not, will have the effect of containing China’s influence in the region.” quoted in Rick Rozoff, Confronting both China and Russia: U.S. Risks Military Clash With China In Yellow Sea, Global Research, July 16, 2010)

The US has military cooperation agreements with a number of South East Asian countries including Singapore, Vietnam and Indonesia, involving 'military aid' as well as the participation in U.S.-led war games in the Pacific Rim (July -August 2010). These agreements are supportive of weapons deployments directed against The People's Republic of China. (See Rick Rozoff, Confronting both China and Russia: U.S. Risks Military Clash With China In Yellow Sea, Global Research, July 16, 2010).

Similarly and more directly related to the planned attack on Iran, the US is arming the Gulf States (Bahrain, Kuwait, Qatar and the United Arab Emirates) with land-based interceptor missiles, Patriot Advanced Capability-3 and Terminal High Altitude Area Defense (THAAD) as well as sea-based Standard Missile-3 interceptors installed on Aegis class warships in the Persian Gulf. (See Rick Rozoff, NATO’s Role In The Military Encirclement Of Iran, Global Research, February 10, 2010).

The Timetable of Military Stockpiling and Deployment

What is crucial in regards to US weapons transfers to partner countries and allies is the actual timing of delivery and deployment. The launch of a US sponsored military operation would normally occur once these weapons systems are in place, effectively deployed with the implementation of personnel training. (e.g India).

What we are dealing with is a carefully coordinated global military design controlled by the Pentagon, involving the combined armed forces of more than forty countries. This global multinational military deployment is by far the largest display of advanced weapons systems in World history.

In turn, the US and its allies have established new military bases in different parts of the world. 'The Surface of the Earth is Structured as a Wide Battlefield'. (See Jules Dufour, The Worldwide Network of US Military Bases , Global Research, July 1, 2007).

The Unified Command structure divided up into geographic Combatant Commands is predicated on a strategy of militarization at the global level. 'The US Military has bases in 63 countries. Brand new military bases have been built since September 11, 2001 in seven countries. In total, there are 255,065 US military personnel deployed Worldwide.' (See Jules Dufour, The Worldwide Network of US Military Bases , Global Research, July 1, 2007

Source: DefenseLINK-Unified Command Plan

World War III Scenario

'The World Commanders' Areas of Responsibility' (See Map above) defines the Pentagon's global military design, which is one of World conquest. This military deployment is occurring in several regions simultaneously under the coordination of the regional US Commands, involving the stockpiling of US made weapons systems by US forces and partner countries, some of which are former enemies, including Vietnam and Japan.

The present context is characterised by a global military build-up controlled by one World superpower, which is using its numerous allies to trigger regional wars.

In contrast, the Second World War was a conjunction of separate regional war theaters. Given the communications technologies and weapons systems of the 1940s, there was no strategic 'real time' coordination in military actions between broad geographic regions

Global warfare is based on the coordinated deployment of a single dominant military power, which oversees the actions of its allies and partners.

With the exception of Hiroshima and Nagasaki, the Second World War was characterized by the use of conventional weapons. The planning of a global war relies on the militarization of outer space. Were a war directed against iran to be launched, it would not only use nuclear weapons, the entire gamut of new advanced weapons systems, including electrometric weapons and environmental modification techniques (ENMOD) would be used.

The United Nations Security Council

The UN Security Council adopted in early June a fourth round of sweeping sanctions against The Islamic Republic of Iran, which included an expanded arms embargo as well 'tougher financial controls'. In a bitter irony, this resolution was passed within days of the United Nations Secrity Council's outright refusal to adopt a motion condemning Israel for its attack on the Gaza Freedom Flotilla in international waters.

Both China and Russia, pressured by the US, have endorsed the UNSC sanctions' regime, to their own detriment. Their decision within the UNSC contributes to weakening their own military alliance, the Shanghai Cooperation organization (SCO), in which Iran has observer status. The Security Council resolution freezes China and Russia's respective bilateral military cooperation and trade agreements with Iran. It has serious repercussions on Iran's air defense system which in part depends on Russian technology and expertise.

The Security Council resolution grants a de facto 'green light' to wage a pre-emptive war against Iran.

The American Inquisition: Building a Political Consensus for War

In chorus, the Western media has branded Iran as a threat to global security in view of its alleged (non-existent) nuclear weapons program. Echoing official statements, the media is now demanding the implementation of punitive bombings directed against Iran so as to safeguard Israel's security.

The Western media is beating the drums of war. The purpose is to tacitly instil, through repeated media reports, ad nauseam, within people's inner consciousness, the notion that the Iranian threat is real and that the Islamic Republic should be 'taken out'.

A consensus building process to wage war is similar to the Spanish inquisition. It requires and demands submission to the notion that war is a humanitarian endeavor.

Known and documented, the real threat to global security emanates from the US-NATO-Israel alliance, yet realities in an inquisitorial environment are turned upside down: the warmongers are committed to peace, the victims of war are presented as the protagonists of war. Whereas in 2006, almost two thirds of Americans were opposed to military action against Iran, a recent Reuter-Zogby February 2010 poll suggests that 56 % of Americans favor a US-NATO military action against Iran.

Building a political consensus which is based on an outright lie cannot, however, rely solely on the official position of those who are the source of the lie.

The antiwar movement in the US, which has in part been infiltrated and co-opted, has taken on a weak stance with regard to Iran. The antiwar movement is divided. The emphasis has been on wars which have already occurred (Afghanistan, Iraq) rather than forcefully opposing wars which are being prepared and which are currently on the Pentagon's drawing board. Since the inauguration of the Obama administration, the antiwar movement has lost some of its impetus.

Moreover, those who actively oppose the wars on Afghanistan and Iraq, do not necessarily oppose the conduct of 'punitive bombings' directed Iran, nor do they categorize these bombings as an act of war, which could potentially be a prelude to World War III.

The scale of antiwar protest in relation to Iran has been minimal in comparison to the mass demonstrations which preceded the 2003 bombing and invasion of Iraq.

The real threat to global security emanates from the US-NATO-Israel alliance.

The Iran operation is not being opposed in the diplomatic arena by China and Russia; it has the support of the governments of the frontline Arab states which are integrated into the NATO sponsored Mediterranean dialogue. It also has the tacit support of Western public opinion.

We call upon people across the land, in America, Western Europe, Israel, Turkey and around the world to rise up against this military project, against their governments which are supportive of military action against Iran, against the media which serves to camouflage the devastating implications of a war against Iran.

The military agenda support a profit driven destructive global economic system which impoverishes large sectors of the world population.

This war is sheer madness.

World War III is terminal. Albert Einstein understood the perils of nuclear war and the extinction of life on earth, which has already started with the radioactive contamination resulting from depleted uranium. “I know not with what weapons World War III will be fought, but World War IV will be fought with sticks and stones.”

The media, the intellectuals, the scientists and the politicians, in chorus, obfuscate the untold truth, namely that war using nuclear warheads destroys humanity, and that this complex process of gradual destruction has already commenced.

When the lie becomes the truth there is no turning backwards.

When war is upheld as a humanitarian endeavor, Justice and the entire international legal system are turned upside down: pacifism and the antiwar movement are criminalized. Opposing the war becomes a criminal act.

The Lie must be exposed for what it is and what it does.

It sanctions the indiscriminate killing of men, women and children.

It destroys families and people. It destroys the commitment of people towards their fellow human beings.

It prevents people from expressing their solidarity for those who suffer. It upholds war and the police state as the sole avenue.

It destroys both nationalism and internationalism.

Breaking the lie means breaking a criminal project of global destruction, in which the quest for profit is the overriding force.

This profit driven military agenda destroys human values and transforms people into unconscious zombies.

Let us reverse the tide.

Challenge the war criminals in high office and the powerful corporate lobby groups which support them.

Break the American inquisition.

Undermine the US-NATO-Israel military crusade.

Close down the weapons factories and the military bases.

Bring home the troops.

Members of the armed forces should disobey orders and refuse to participate in a criminal war.

Part II of this essay will be published shortly.

Preparing for World War III. Nature and History of the Planned Military Operation against Iran

Includes analysis of the role if Israel

Michel Chossudovsky is an award-winning author, Professor of Economics (Emeritus) at the University of Ottawa and Director of the Centre for Research on Globalization (CRG), Montreal. He is the author of The Globalization of Poverty and The New World Order (2003) and America’s “War on Terrorism” (2005). He is also a contributor to the Encyclopaedia Britannica. His writings have been published in more than twenty languages. he can be reached at the website

– Envoyé à l'aide de la barre d'outils Google"


"Cruciale, la question était jusqu'ici sans réponse. Si aujourd'hui une soucoupe volante se pose dans votre jardin, qu'un extraterrestre en sort et vous ordonne: «Conduisez-moi à votre chef», vous vous trouveriez bien désemparé. A quel interlocuteur unique d'éventuels visiteurs venus d'ailleurs devraient-ils s'adresser?

Le problème a heureusement été saisi à bras le corps par l'ONU. The Daily Mail rapporte en effet que les Nations unies s'apprêtent à nommer une ambassadrice chargée d'accueillir les extraterrestres au nom des Terriens. Il s'agirait alors de Mazlan Othman, une astrophysicienne malaisienne actuellement à la tête du Bureau des Affaires spatiales de l'ONU, rapporte le Telegraph.

Le programme visant à faire de ce bureau l'organe de contact avec les successeurs d'ET sera débattu par les comités scientifiques des Nations unies et pourrait se retrouver à l'ordre du jour de l'Assemblée générale.

Mazlan Othman, qui présentera son futur rôle éventuel lors d'une conférence en Angleterre la semaine prochaine, a récemment déclaré que les humains devraient se tenir prêts à entrer en contact avec des extraterrestres:

«La recherche continue de communication extraterrestre, menée par plusieurs entités, porte l'espoir qu'un jour l'homme reçoive des signaux émis par des extraterrestres. Nous devrions avoir une réponse coordonnée qui prenne en compte toutes les sensibilités liées à ce sujet. L'ONU est un organe prêt
à l'emploi pour une telle coordination.»

Interrogé par la BBC, le professeur de science spatiale John Zarnecki abonde en ce sens, soulignant que la probabilité d'entrer en contact avec des extraterrestres s'est récemment renforcée:

«Il est peu probable que des extraterrestres apparaissent soudainement à Guildford, à Manchester ou ailleurs. Le contact pourrait surtout avoir lieu  à travers des signaux radio, car cette dernière décennie, nous avons découvert environ 500 planètes en orbite autour d'étoiles comme le soleil. Il n'est donc plus fantaisiste d'imaginer une possible présence de vie sur d'autres planètes.»


Informations connexes:

U.S. Nuclear Weapons Have Been Compromised by Unidentified Aerial Objects

Aliens Are Monitoring Our Nukes, Worry Ex-Air Force Officers

This is more important to the UN than stopping Iranian nukes (UFO)

CNN : des vaisseaux spatiaux ont saboté des missiles nucléaires

Des vaisseaux spatiaux auraient survolé de sites nucléaires aux États-Unis et en Grande Bretagne, à plusieurs moments du siècle dernier, et auraient dans certains cas intervenu pour torpiller provisoirement des missiles nucléaires.

Selon la chaîne américaine CNN, ces révélations ont été exposées lors d’une conférence de presse organisée lundi par 6 anciens officiers de l’armée de l’air américaine et un soldat, au National Press Club . Ils y ont rapporté ce qu’ils ont vu de leurs propres yeux, ou ce que des collègues leur ont cité, concernant des vaisseaux non identifiés qui ont survolé des dépôts de missiles et d’armements nucléaires, dans les années 60, 70, et 80 du siècle dernier.

La base Mamstorm appartenant à  l’armée de l’air au Montana aurait fait l’objet d’une telle visite extraterrestre, durant laquelle ses missiles nucléaires ont été rendus inopérationnels provisoirement.
Selon la CNN, ce genre de révélations n’a rien de nouveau et ont déjà été évoqués dans des livres et des sites.

Sachant que l’expert dans les questions extra terrestres, l’auteur Robert Hastins qui a lui-même organisé la conférence de presse, somme désormais le gouvernement américain d’affirmer la tenue de ces visites.
«  je crois que ces nobles personnes croient que la terre est visitée par des créatures d’un autre monde, intéressées pour une raison ou pour une autre par la course aux armements nucléaires lancée depuis la fin de la seconde guerre mondiale », a-t-il déclaré.
Révélant que quelques 120 anciens membres de l’armée américaine lui ont fait part de visites de vaisseaux extraterrestres pour des sites nucléaires.

Il cite entre autre le cas du général Charles Halt qui a affirmé avoir vu en 1980 des vaisseaux spatiaux survoler les forêts proches de la base américaine Bent Waters, située au sud-est de l’Angleterre, et dont il était le commandant-adjoint.
Les archives déclassifiées le mois dernier par la Grande Bretagne ont révélé que le Premier ministre Winston Churchill a caché une visite effectuée par un vaisseau spatial non identifié, durant la seconde guerre mondiale, parce qu’il craignait que la panique ne rêgne parmi les gens et que l’évènement n’ébranle leur foi.

Marque de la bête 666

Les dix stratégies de manipulation de masses

Les dix stratégies de manipulation de masses: "PressenzaBoston, 9/21/10PRESSENZA Boston, 21/09/10

1/ La stratégie de la distraction

Élément primordial du contrôle social, la stratégie de la diversion consiste à détourner l’attention du public des problèmes importants et des mutations décidées par les élites politiques et économiques, grâce à un déluge continuel de distractions et d’informations insignifiantes. La stratégie de la diversion est également indispensable pour empêcher le public de s’intéresser aux connaissances essentielles, dans les domaines de la science, de l’économie, de la psychologie, de la neurobiologie, et de la cybernétique. « Garder l’attention du public distraite, loin des véritables problèmes sociaux, captivée par des sujets sans importance réelle. Garder le public occupé, occupé, occupé, sans aucun temps pour penser; de retour à la ferme avec les autres animaux. » Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

2/ Créer des problèmes, puis offrir des solutions

Cette méthode est aussi appelée « problème-réaction-solution ». On crée d’abord un problème, une « situation » prévue pour susciter une certaine réaction du public, afin que celui-ci soit lui-même demandeur des mesures qu’on souhaite lui faire accepter. Par exemple: laisser se développer la violence urbaine, ou organiser des attentats sanglants, afin que le public soit demandeur de lois sécuritaires au détriment de la liberté. Ou encore : créer une crise économique pour faire accepter comme un mal nécessaire le recul des droits sociaux et le démantèlement des services publics.

3/ La stratégie de la dégradation

Pour faire accepter une mesure inacceptable, il suffit de l’appliquer progressivement, en « dégradé », sur une durée de 10 ans. C’est de cette façon que des conditions socio-économiques radicalement nouvelles (néolibéralisme) ont été imposées durant les années 1980 à 1990. Chômage massif, précarité, flexibilité, délocalisations, salaires n’assurant plus un revenu décent, autant de changements qui auraient provoqué une révolution s’ils avaient été appliqués brutalement.

4/ La stratégie du différé

Une autre façon de faire accepter une décision impopulaire est de la présenter comme « douloureuse mais nécessaire », en obtenant l’accord du public dans le présent pour une application dans le futur. Il est toujours plus facile d’accepter un sacrifice futur qu’un sacrifice immédiat. D’abord parce que l’effort n’est pas à fournir tout de suite. Ensuite parce que le public a toujours tendance à espérer naïvement que « tout ira mieux demain » et que le sacrifice demandé pourra être évité. Enfin, cela laisse du temps au public pour s’habituer à l’idée du changement et l’accepter avec résignation lorsque le moment sera venu.

5/ S’adresser au public comme à des enfants en bas-âge

La plupart des publicités destinées au grand-public utilisent un discours, des arguments, des personnages, et un ton particulièrement infantilisants, souvent proche du débilitant, comme si le spectateur était un enfant en bas-age ou un handicapé mental. Plus on cherchera à tromper le spectateur, plus on adoptera un ton infantilisant. Pourquoi ? « Si on s’adresse à une personne comme si elle était âgée de 12 ans, alors, en raison de la suggestibilité, elle aura, avec une certaine probabilité, une réponse ou une réaction aussi dénuée de sens critique que celles d’une personne de 12 ans ». Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

6/ Faire appel à l’émotionnel plutôt qu’à la réflexion

Faire appel à l’émotionnel est une technique classique pour court-circuiter l’analyse rationnelle, et donc le sens critique des individus. De plus, l’utilisation du registre émotionnel permet d’ouvrir la porte d’accès à l’inconscient pour y implanter des idées, des désirs, des peurs, des pulsions, ou des comportements…

7/ Maintenir le public dans l’ignorance et la bêtise

Faire en sorte que le public soit incapable de comprendre les technologies et les méthodes utilisées pour son contrôle et son esclavage. « La qualité de l’éducation donnée aux classes inférieures doit être la plus pauvre, de telle sorte que le fossé de l’ignorance qui isole les classes inférieures des classes supérieures soit et demeure incompréhensible par les classes inférieures. Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

8/ Encourager le public à se complaire dans la médiocrité

Encourager le public à trouver « cool » le fait d’être bête, vulgaire, et inculte…

9/ Remplacer la révolte par la culpabilité

Faire croire à l’individu qu’il est seul responsable de son malheur, à cause de l’insuffisance de son intelligence, de ses capacités, ou de ses efforts. Ainsi, au lieu de se révolter contre le système économique, l’individu s’auto-dévalue et culpabilise, ce qui engendre un état dépressif dont l’un des effets est l’inhibition de l’action. Et sans action, pas de révolution!…

10/ Connaître les individus mieux qu’ils ne se connaissent eux-mêmes

Au cours des 50 dernières années, les progrès fulgurants de la science ont creusé un fossé croissant entre les connaissances du public et celles détenues et utilisées par les élites dirigeantes. Grâce à la biologie, la neurobiologie, et la psychologie appliquée, le « système » est parvenu à une connaissance avancée de l’être humain, à la fois physiquement et psychologiquement. Le système en est arrivé à mieux connaître l’individu moyen que celui-ci ne se connaît lui-même. Cela signifie que dans la majorité des cas, le système détient un plus grand contrôle et un plus grand pouvoir sur les individus que les individus eux-mêmes.

– Envoyé à l'aide de la barre d'outils Google"

Discours d'ahmadinejad à l'onu sept 2009

Discours d'ahmadinejad à l'onu sept 2009: "Discours du Président Ahmadinejad lors de la soixante quatrième réunion des
Nations Unies, à New York
Au nom de Dieu, Clément et Miséricordieux
Nous présentons nos remerciements à Dieu et nos salutations à notre
Prophète Mohamad, aux membres de sa sainte famille et aux compagnons fidèles
Monsieur le Président, chers collaborateurs, mesdames et messieurs,

Je remercie Dieu qui m’a donné l’occasion de participer de nouveau à
cette grande réunion internationale. Depuis quatre ans, je vous parle des
problèmes auxquels le monde et confronté, de leurs origines et des raisons
pour lesquelles ces problèmes demeurent, de la nécessité d’une révision de
la pensée et de la politique des grandes puissances et de la nécessité de
trouver de nouvelles solutions.
Il existe deux méthodes opposées dont l’une accorde la priorité aux
intérêts matériels sur les autres, avec un développement inégal et un
développement de l’injustice, de la pauvreté et des privations, le mépris
des êtres humains, la violence, l’occupation et la ruse, pour dominer le
monde et imposer ses volontés aux autres peuples, et pour généraliser le
découragement et donner une sombre image de l’avenir à l’humanité.
L’autre méthode consiste à avoir foi en Dieu, aux enseignements des
Prophètes, à respecter la dignité humaine et à aimer les autres, pour créer
un monde de sécurité, de liberté, de bien être et de paix, pour tous, et
dans le respect de la justice et de la spiritualité.
Ce mouvement qui respecte chaque individu, chaque peuple et chaque culture
nationales et humaine, rejette les injustices dans le monde et recherche
l’égalité de tous devant la loi, en profitant des possibilités qui existent
et des occasions d’enseignement, pour le développement de l’être humain et
le progrès, et l’espoir en l’avenir.
J’ai parlé de la nécessité d’une nouvelle vision du monde et de
l’être humain, et de la nécessité de créer de nouveaux systèmes de
contrôle, justes et humains, pour construire l’avenir.
Chers amis et confrères
Aujourd’hui, je voudrais présenter un point sur les dimensions du
changement et les transformations qu’il faut entreprendre.
Il est clair que la poursuite de la situation actuelle qui règne dans le
monde, est impossible. Les mauvaises conditions actuelles sont contraires à la
nature humaine et contraires à l’objectif de la création du monde et de
l’être humain.
Il n’est plus possible de créer des richesses artificielles sur papier qui
représentent des dizaines de milliards de dollars, et de les injecter dans
l’économie mondiale ou de transférer sur les autres, les problèmes
d’inflation, les problèmes économiques et sociaux, en occasionnant des
déficits budgétaires gigantesques, et de transférer les richesses des autres
pays dans l’économie de certains gouvernements.
La machine économique du capitalisme touche à sa fin avec son système
injuste et unilatéral qui ne peut continuer.
L’époque où il était possible d’imposer à la communauté
internationale le capitalisme sans cœur et les goûts d’un groupe
particulier, et d’imposer leur pouvoir au nom de la mondialisation et de leur
empire, est révolue. Le temps d’une morale et de critères à géométrie
variable, et du mépris des peuples est terminé.
Il est illégal que les résultats voulus par certains gouvernements soient
imposés et que leur seul critère d’existence ou non d’une démocratie et
de liberté, sous une apparence de recherche de justice qui cache les pires
menaces et les pires ruses, soit présenté comme démocratique, et que la
dictature soit présentée comme démocrate.
Le temps est révolu où certains définissaient eux-mêmes la démocratie et
la liberté, et se considéraient comme des modèles dans ces domaines, alors
qu’ils sont les premiers à en violer les règles, se placent en tant que
juges et exécuteur des peines, et luttent contre les gouvernements qui sont
vraiment fondés sur elle.
Le développement des libertés dans le monde et la prise de conscience des
peuples ne permettent plus ces accès de mauvaise humeur et c’est pour cette
raison que la majorité des peuples et entre autre le peuple américain,
attendent des changements, profonds et authentiques, et accueillent à bras
ouverts les slogans de réforme.
Qui pense qu’il est possible de poursuivre ces politiques inhumaines en
Palestine ?
Le fait qu’un peuple, contrairement à tous les critères humains, soit
victime d’une propagande trompeuse depuis soixante ans, d’attaques
militaires, de bombardements et même d’armes prohibées, et expulsé de chez
lui, et en échange n’ait même pas le droit de se défendre alors que les
envahisseurs et les occupants sont présentés à la communauté internationale
stupéfaite, comme des « partisans de la paix » qui agissent de leur plein
droit, et les opprimés comme des terroristes, est inacceptable.
Comment est-il possible que des occupants qui massacrent les femmes et les
enfants, détruisent les maisons, les champs, les écoles, les hôpitaux,
profitent du soutien inconditionnel de certains gouvernements. Un peuple sans
défense, pour avoir défendu sa patrie et ses biens, est assiégé et privé de
nourriture, d’eau, de médicaments, et victime d’un véritable génocide. On
les empêche même de reconstruire à l’approche de l’hiver, les maisons
détruites pendant les vingt deux jours de l’attaque sauvage des soldats
sionistes. Et voilà que les occupants et leurs complices lancent des slogans
sur les Droits de l’homme et se permettent de donner des leçons et
d’exercer des pressions sur les autres pays.
Il est inacceptable qu’un groupe minoritaire, grâce à un réseau complexe
et des projets inhumains, dirige une partie importante de l’économie, de la
politique et de la culture mondiale, lance une nouvelle forme d’esclavage et
détruise la réputation des peuples même de l’Europe et des Etats-Unis, pour
la réalisation de ses objectifs racistes.
Il est inacceptable qu’un groupe, à plusieurs milliers de kilomètres de la
région du Moyen Orient, lance une actions militaire et apporte avec lui, le
massacre, la guerre, le terrorisme, les menaces et l’oppression, alors que le
souci des peuples de la région pour leur destin et leur sécurité, leurs cris
et leurs condamnations des injustices, et leur soutien à leurs compatriotes et
leur coreligionnaires, sont considérés comme des actes contraires à la paix
et des ingérences dans les affaires d’autrui.
Voyez ce qui se passe en Afghanistan et en irak.
Il n’est plus possible, en prétextant une lutte contre le terrorisme et le
trafic de drogue, d’occuper militairement un pays, et qu’en même temps, la
production de drogue et le terrorisme augmentent, et que des milliers
d’innocents soient tuées, blessées ou déplacés, que les infrastructures
soient détruites, que la sécurité de la régions soit menacée, tandis que
les responsables de cette situation accusent sans cesse les autres.
On ne peut pas parler d’amitié et de coopération avec les autres peuples,
et en même temps augmenter ses bases militaires dans le monde entier et en
Amérique latine. Cette situation ne peut pas durer. Il est inacceptable de
poursuivre une politique d’expansion militaire et inhumaine, car le langage de
la force et de la menace a des conséquences très graves et ne fait
qu’augmenter les difficultés.
Il est inacceptable que le budget militaire de certains pays dépasse le
budget militaire total de tous les autres pays, que chaque année des centaines
de milliards de dollars soit consacrées aux ventes d’armes, que des stocks
d’armes chimiques, biologiques et atomiques soient constitués, que leurs
bases militaires se multiplient partout dans le monde et en même temps,
qu’ils se permettent d’accuser les autres de militarisme et d’empêcher,
au nom d’une lutte contre la prolifération des armements et en surexploitant
les possibilités qui existent dans le monde, les autres pays de progresser au
niveau scientifique.
Il est inacceptable que les Nations Unies et le Conseil de sécurité qui
doivent être les représentants de tous les peuples et de tous les
gouvernements, soient à leur service et au service de leurs intérêts et de
leurs diktats. Dans un monde où la culture, la pensée et l’opinion publique
sont des agents déterminants, la poursuite de cette situation est impossible et
des changements importants sont indispensables.
Nous souhaitons l’instauration d’un nouvel ordre dans le monde.
Le deuxième point est que les changements doivent se faire au niveau
idéologique et au niveau pratique dans les institutions et les méthodes, et de
façon fondamentale. Il est impossible de créer un monde acceptable et de faire
des changements en gardant les bases idéologiques qui sont elles-mêmes
responsables de tous ces problèmes. Le libéralisme et le capitalisme qui ont
coupé l’être humain de la morale et de Dieu, non seulement ne peuvent pas
apporter le bonheur mais sont à l’origine des malheurs, des guerres, de la
pauvreté, des injustices et de la misère. Tout le monde a vu comment les
courants économiques influencés par des tendances politiques, ont sacrifié
les intérêts des peuples au profit de quelques capitalistes sans morale.
Ces structures ne peuvent pas être à l’origine de réformes.
Les structures politiques et économiques qui sont apparues après la seconde
guerre mondiale et qui répondaient à une volonté de contrôle sur le monde,
n’ont pas pu assurer une justice et une sécurité durable. Les dirigeants qui
n’ont aucun souci pour les gens et qui ont détruit en eux-mêmes leur sens de
la justice, ne peuvent pas apporter la paix et la justice au monde.
Grâce à Dieu, de la même façon que le marxisme est devenu une simple
étape historique, le capitalisme boulimique aussi disparaitra de la scène. Car
la volonté divine comme le dit le Coran, veut que le mal soit comme l’écume
vouée à disparaitre, et seules les choses dont la société peut profiter sont
destinées à demeurer. Nous devons tous faire attention et empêcher que les
objectifs de l’arrogance, entachés d’injustices et de manque d’humanité,
se réalisent par des changements de slogans et d’emballages.
Le monde a besoin de changements fondamentaux et tout le monde doit aider et
coopérer pour que ces changements se réalisent dans la bonne direction et pour
que personne et aucun gouvernement ne puissent s’estimer supérieur et
dispensé de réformes, et en prétendant être le maitre du monde, veuille
imposer ses idées à tout le monde.
Troisième point : les raisons principales des problèmes qui existent dans le
monde, sont le rejet chez les dirigeants des règles de morale, des valeurs
humaines et des enseignements des Prophètes. Malheureusement dans la majorité
des réunions internationales, nous ne voyons aucun souci ni volonté de
sacrifice pour sauver les autres et assurer leur bien être, ou pour la justice
et le respect de la dignité humaine qui ont laissé la place à l’égoïsme,
aux exigences démesurées et au plaisir personnel. Le monothéisme a laissé la
place à l’adoration du moi et certains se sont assis à la place de Dieu et
sans aucune qualification, veulent à tout prix imposer leurs diktats au monde.

Le mensonge a pris la place de la vérité, l’hypocrisie celle de la
sincérité et l’égoïsme celle du sacrifice pour autrui. La ruse s’appelle
désormais politique et intelligence, et le vol des richesses d’autrui
s’appelle construction et développement. L’occupation des territoires des
autres se fait au nom de la démocratie et de la liberté et la répression des
peuples sans défense s’appelle maintenant défense des Droits de l’homme.

Chers amis et confrères,
La solution des problèmes mondiaux et l’instauration de la justice et de la
paix, ne peuvent se faire sans mobilisation générale et la coopération de
tous les peuples et de tous les gouvernements. La politique des pôles qui
était celle de quelques gouvernements qui voulaient dominer le monde, est
Aujourd’hui, nous devons réagir à la situation actuelle, tous ensemble,
prendre au sérieux les changements et essayer tous ensemble, de revenir aux
valeurs et morales, humaines et naturelles. Les prophètes et les justes sont
venus pour montrer aux êtres humains leur vérité et leurs responsabilités
individuelles et sociales.
La pureté, la foi limpide au Dieu unique, au jugement dernier et à la
justice dans les deux mondes, la recherche du bonheur véritable dans le bonheur
des autres, du bien être et de la sécurité dans le bien être et la
sécurité des autres, le respect des être humains et les efforts pour le
développement de bonnes relations au lieu de la rancune, de l’égoïsme, et
le développement du service des autres au lieu de la domination des autres,
font partie des enseignements des Prophètes (AS) depuis Noé jusqu’au
Prophète Mohamad (Que les salutations divines l’accompagnent), en passant par
Abraham (AS), Moïse (AS) et Jésus (AS). Tous sont venus pour qu’il n’y ait
plus de guerre, de privilèges, de pauvreté et d’ignorance, et pour que tous
les peuples et les sociétés vivent heureux. Les Prophètes sont le meilleur
cadeau de Dieu à l’humanité.
Quatrième point : A mon avis, nous avons tous des décisions à prendre et le
secrétaire des Nations Unies peut prendre des mesures en fonctions de ces
nécessités, et prendre la direction des affaires avec :
1- La révision des structures des Nations Unies et leur transformation en une
organisation actualisée et populaire, libre, juste et influente dans les
questions mondiales. La réforme des structures du Conseil de sécurité, la
suppression du droit de véto qui est un privilège injuste, le respect
immédiat et complet des droits du peuple de Palestine, avec l’organisation
d’un référendum libre pour une cohabitation pacifique des musulmans, des
chrétiens et des juifs palestiniens, et l’arrêt des ingérences en Irak, en
Afghanistan, en Afrique, en Amérique latine, en Asie et en Europe.
« Un gouvernement athée peur survivre mais pas un gouvernement qui se rend
coupable d’oppression », c’est une parole du Prophète suprême (AS).
L’oppression et le viol des droits des Palestiniens, la poursuite de l’exil
des véritables propriétaires de la Palestine et de la terre sainte, la
destruction des maisons par les occupants de Qods, les bombardements des civils
au Pakistan en Afghanistan, ainsi que la situation dans la prison de Guantanamo
qui n’a pas encore été fermée malheureusement et dans d’autres prisons
secrètes en Europe, se poursuivent. La poursuite de cette situation contribue
au développement de la rancune et des violences. Il faut empêcher ces
oppressions. Malheureusement les rapports officiels sur les activités des
sionistes dans la Bande de Gaza, n’ont pas été publiés intégralement. Le
secrétaire des Nations Unies a une lourde responsabilité dans ce domaine
qu’il doit respecter. La communauté internationale attend avec impatience une
juste punition de ceux qui ont attaqué Gaza et massacré les gens sans défense
de cette région.
2- La réforme des structures économiques en fonction des règles d’une
économie morale et humaine, au service de tous et dans le respect de la
véritable justice. Il faut rechercher des relations économiques qui tiennent
compte des possibilités et des aptitudes des peuples, et leur permettent de se
développer et d’offrir le bien être aux prochaines générations.
3- La réforme des relations politiques au niveau international qui doivent
être fondées sur une paix et une amitié durables, avec la fin de la course
aux armements et des politiques destructrices, et la destruction des armes
atomiques, chimiques, et biologiques, pour le développement de l’utilisation
des énergies modernes et civiles, et les progrès de l’humanité.
4- La révision des modèles culturels, dans le respect des coutumes des
peuples, avec le développement de la morale et de la spiritualité, et le
développement de familles heureuses et épanouies, capables de jouer leur rôle
de colonne vertébrale d’une société heureuse
5- Un effort général pour la protection de l’environnement et le respect
des conventions internationales pour empêche la destruction des ressources
naturelles limitées.

Le peuple iranien après des élections grandioses et libres, a ouvert une
nouvelle page de son développement national et de ses relations
internationales, et dans un vote décisif, m’a remis ces responsabilités. Je
déclare que le grand peuple iranien et le régime de la République islamique
dont le gouvernement est un des plus populaires au monde, sont prêts en
utilisant toutes ses possibilités culturelles, politiques et économiques, à
participer de façon active et influente, pour l’élaboration de solutions
humaines dans un programme juste et reconnu par tous, pour faire disparaitre les
inquiétudes et les problèmes de la société humaine.
Le peuple iranien qui a une très grande civilisation, a été la plus grande
victime du terrorisme et pendant les dix premières années de ses trente ans de
Révolution, a subi les pires violences et répondu aux pires attaques
Nous sommes victimes de l’inimitié et de la colère de ceux qui à
l’époque de la guerre imposée, ont soutenu de toutes leurs forces, les
agressions de Saddam et son utilisation des armes chimiques, et qui, pour mettre
un terme à la malfaisance de ce même Saddam, ont envahi ensuite l’Irak.
Aujourd’hui, notre peuple souhaite un monde de beauté et d’amitié pour
tous, et annonce que tout en défendant ses droits légitimes, il défendra
aussi la paix et la sécurité des peuples, la justice, la spiritualité et le
respect de la dignité humaine.
Notre peuple est prêt pour cela, à serrer les mains qui se tendent avec
sincérité. Aucun peuple s’il veut progresser, ne doit se sentir dispensé
des réformes et des changements. Nous accueillons de façon positive, les
changements authentiques et humains, et sommes prêts à coopérer activement à
une réforme fondamentale du monde.
Pour cette raison nous insistons sur le fait que la seule issue est le retour
au monothéisme et à la justice.
C’est le plus grand espoir et la meilleure occasion pour toutes les époques
et les générations. Sans foi en Dieu, sans désir de justice et sans volonté
de lutter contre les injustices et les privilèges, le monde ne pourra pas se
construire. Les êtres humains sont l’axe de la création, le privilège de
l’être humain est son humanité qui est à la recherche de la justice, de la
pureté, de l’amour, de la connaissance et de toutes les autres perfections.
Tous les êtres humains doivent pouvoir avoir accès à ces perfections. La
suppression de l’une d’entre elles est la suppression d’une des dimensions
humaines. Ce sont des points communs qui relient toutes les sociétés et
constituent les bases de la paix et de la sécurité.
Les religions divines ont prêté attention aux différentes dimensions de la
vie humaine, comme le monothéisme, la morale, la justice, la lutte contre
l’oppression et les efforts pour instaurer des gouvernements justes et
Abraham a lancé l’appel au monothéisme à Nemroud, Moïse au pharaon,
Jésus et Mohamad (AS) se sont opposés aux oppresseurs de leur époque et ont
été menacés de mort et expulsés de leur terre natale.
Sans résistance et sans revendications, l’injustice ne sera pas éliminée
dans le monde.

Chers amis et confrères,

Quant au sixième point, je dirai que le monde est en pleine évolution. Les
promesses divines à l’humanité sur une vie idéale et humaine, sont en train
de se réaliser, viendra un jour où la justice remplira le monde et où chaque
être humain sera respecté.
C’est alors que s’ouvrira la voie de la spiritualité et du mouvement vers
Dieu, avec la manifestation des Noms divins. L’être humain doit arriver à un
stade où il sera la manifestation des attributs divins, de la science et de la
sagesse, de la bonté et de la mansuétude, de la justice, du pouvoir et de la
créativité, et de la générosité et de la bienfaisance.
Tout cela se réalisera à l’ombre du gouvernement de l’Etre parfait, du
dernier Bienfait de Dieu, un des descendants du Prophète de l’islam (AS),
Hazrate Mahdi (AS) accompagné par Jésus (AS) et les justes, dans cette mission
mondiale, comme nous l’a appris la philosophie de l’Attente.
L’Attente de la victoire du bien et des justes, qui est la manifestation de
cet espoir de réforme et de cet espoir qui existe dans le monde et dans la
nature humaine. Ils viendront et, avec les croyants et les gens de bien,
réaliseront les espoirs de l’humanité, les espoirs liberté, de perfection,
de croissance, de sécurité, de calme et de beauté, en finiront avec les
guerres et offriront à l’humanité la spiritualité et l’amitié.
Oui, un avenir clair s’ouvre à l’humanité
Chers amis, venez et en attendant ces beaux jours, prenons part à la
préparation de cet avenir.
Vive l’amour et la spiritualité
Vive la paix et la sécurité
Vive la justice et la liberté
Avec mes salutations et que la grâce divine vous accompagne

Lundi 27 Septembre 2010

– Envoyé à l'aide de la barre d'outils Google"


{sciences²}: "Gliese-581 g, exo-planète habitable ?
1 oct

GJ581g-540 Les astrophysiciens ont-il trouvé leur première exo-planète habitable ? C'est à dire où l'eau pourrait être liquide... Peut-être, et il faudra de longues années avant de lever le doute. Un doute qui porte sur une des six planètes tournant autour de la naine rouge Gliese-581 dans la constellation de la Balance. Six planètes qui font partie des 492 déjà découvertes. (A gauche, vue d'artiste)

Après onze années d'observations, dont certaines menées avec le télescope géant d'Hawaï Keck, Steven Vogt et Paul Butler (université de Californie et Institut Carnegie à Washington) ont détecté deux nouvelles exoplanètes près de l'étoile Gliese-581. La plus excitante serait d'une masse à peine trois fois supérieure à celle de la Terre et doit tourner en trente-sept jours (terrestres...) autour de son étoile, à 20 millions de kilomètres. Une distance nettement plus proche que nous du Soleil (environ 150 millions de km), mais Gliese-581 brille beaucoup moins fort. Bref, avec quelques hypothèses, une atmosphère à effet de serre pourrait permettre à la planète d'abriter de l'eau liquide...

Sauf qu'il semblerait que la planète offre toujours la même face aux rayons de son étoile, ce qui n'est pas bon du tout pour la vie.

En réalité, derrière le coup de trompe médiatique, l'intérêt de la découverte est de montrer un début de Gj581_orbit_comparison_h statistique de planètes dans la 'zone d'habitabilité' d'une étoile, celle où l'eau est potentiellement liquide. On savait déjà qu'il y a des milliards de planètes dans la galaxie. Gliese-581 nous dit qu'il y en a des millions dans cette fameuse zone d'habitabilité. Steven Vogt dit cela à sa manirère : «le fait que nous ayons pu détecter cette planète si rapidement et si près de nous laisse penser que les planètes de ce type doivent être très communes». A droite, dessin des orbites comparées de notre système solaire et de celui de Gliese-581, cliquer pour agrandir.

Enfin, près de nous, c'est une expression d'astronome, qui voit dans Gliese-581 une des étoiles les plus proches. En fait, Gliese-581 g est trop loin pour que l'on y aille (même un robot). Et assez loin, 20 années lumière, pour que l'on doive attendre encore longtemps, mais pas tant que cela, peut-être quinze ans, que des télescopes spatiaux soient capables de détecter et analyser son atmosphère, si elle en a une.

Mon ami et collègue Serge Brunier (auteur de la formidable photo de 'tout l'univers') raconte l'histoire beaucoup plus en détail (et c'est un bon conteur) sur son blog. Et discute avec précision et esprit critique la notion de planète 'habitable' avec laquelle la découverte est vendue au public.

Ici une vidéo où Vogt et Butler parlent (en anglais). Ici l'article scientifique (pour initiés). Et là le communiqué de l'Université de Californie.

– Envoyé à l'aide de la barre d'outils Google"